Responsive image

Agriculture: le Métalaxyl, une menace pour le cacao

Steve LIBAM | 12-01-2017 08:20

Les pesticides à base de cette molécule sont désormais interdits à la commercialisation.

Les cacaoculteurs camerounais devront désormais adopter de nouvelles habitudes dans l’usage des pesticides destinés au traitement
de leurs plantations. En effet, d’après une décision prise le mois dernier par le ministre de l’Agriculture et du Développement durable (MINADER), Henri Eyebe Ayissi, les importations et homologations des formulations de pesticides à base de Métalaxyl sont interdites
au Cameroun. Selon des spécialistes du MINADER, cette mesure est justifiée par le fait que la filière cacao se trouve confrontée à une nouvelle menace : la présence dans les fèves des résidus du Métalaxyl au delà des limites maximales, accentuant la décote du cacao
camerounais sur le marché. Ce qui a engendré des récriminations des partenaires commerciaux du pays et qui menace le label Cameroun en la matière.
De grands pays producteurs de cacao comme la Côte d’Ivoire ont déjà décidé de l’interdiction de pesticides à base de Métélaxyl en 2014.
Au Cameroun, jusqu’à présent, ce type de produit convenait au traitement des vergers dans les zones à forte pluviométrie du Littoral et du Sud-ouest, qui représentent environ la moitié de la production nationale. Au MINADER, on considère cette décision d’interdiction comme un signal fort du gouvernement à l’adresse de l’opinion nationale et internationale pour préserver l’économie camerounaise et la filière cacao. Celle-ci, d’après les données du ministère en charge de l’agriculture, constitue un vivier de plus de 600.000 producteurs et
représente près de 1/3 des exportations directes hors pétrole et génère plus de 400 milliards de F de revenus annuels

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter