Responsive image

Election des bureaux: jour de vérité

Jean Francis BELIBI | 21-03-2017 00:55

Sénateurs et députés se retrouvent cet après-midi dans le cadre de deux séances plénières électives.

Fin de suspense ce jour du côté des deux chambres du parlement. En effet, deux séances plénières se tiendront respectivement au Sénat et à l’Assemblée nationale. Celles-ci permettront aux membres des deux institutions de procéder à l’élection des bureaux définitifs pour l’année 2017, conformément aux usages qui y ont court. Ainsi donc, les sénateurs se retrouvent demain après-midi à l’hémicycle du palais des Congrès de Yaoundé pour élire leur bureau. Il convient de relever que le bureau définitif de cette chambre est composé de 17 membres dont un président, un premier vice-président, quatre vice-présidents, trois questeurs et huit secrétaires. Selon l’article 15 de la N°2016/011 du 27 octobre 2016 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi N° 2013/006 du 10 juin 2013 portant règlement intérieur du Sénat, le président du Sénat est élu au scrutin uninominal, à la majorité absolue des suffrages valablement exprimés. Les autres membres, à l’exception du premier vice-président, « sont élus en même temps au cours de la même séance plénière au scrutin secret à la majorité relative des suffrages valablement exprimés, sur une liste commune présentée par les partis politiques représentés au Sénat ».
S’agissant des députés, ils vont se retrouver au palais de verre de Ngoa Ekellé à partir de 15 h, à l’effet d’élire un bureau de 23 membres dont un président, un premier vice-président, cinq vice-présidents, quatre questeurs et douze secrétaires. Ces personnalités sont élues dans les mêmes conditions que les membres du bureau du Sénat. S’agissant des parlementaires RDPC, majoritaires dans les deux chambres, ils vont se retrouver ce jour autour du secrétaire général du Comité central de leur formation politique dans le cadre de deux réunions distinctes qui auront pour cadre, le palais des Congrès de Yaoundé. Le communiqué y relatif a été signé hier par le secrétaire adjoint à la Communication du Comité central, Pierre Moukoko Mbonjo. Dans l’une et l’autre chambre, les travaux seront ouverts par les doyens d’âge. Ceux-ci conduiront ensuite l’élection des présidents des chambres. A charge pour ces derniers de présider le processus d’élection des autres membres des bureaux. Un processus qui va ouvrir la voie à la suite des travaux, dans le cadre de la première session ordinaire de l’année législative 2017 qui a été ouverte le 13 mars dernier.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter