Responsive image

Système éducatif: le forum national en gestation

Societe
Azize MBOHOU | 17-03-2017 10:30

La concertation hier à Yaoundé entre la commission interministérielle et les syndicats a ouvert des réflexions sur le contenu de ces assises.

Le climat de plus en plus serein entre le gouvernement et les syndicats des enseignants est propice à une réflexion constructive.  Le Pr. Jacques Fame Ndongo s’en est félicité hier à Yaoundé, à l’ouverture de la 5e session du  Comité interministériel chargé d’examiner et de proposer des solutions aux préoccupations soulevées par lesdits syndicats. Pour le ministre de l’Enseignement supérieur, chancelier des Ordres académiques, président dudit comité, c’est le temps de la préparation du prochain Forum national de l’éducation qui se tiendra au courant de l’année. A ses côtés, le ministre de l’Education de base, Youssouf Adidja Alim et celui de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Zacharie Perevet.
La rencontre d’hier, qui s’est tenue à huis-clos, a mobilisé les leaders des syndicats des enseignants opérant dans l’enseignement maternel, primaire, secondaire et supérieur. L’effectif de ces syndicats a été considérable, par rapport aux sessions antérieures, du fait de l’implication de plusieurs syndicats anglophones. Ceci est la conséquence, a noté le MINESUP, de la levée du mot d’ordre de grève et donc, d’un retour progressif à la normale. Aussi, le Pr. Fame Ndongo a dit le soulagement de la communauté éducative, après la reconsidération des délais d’inscriptions aux examens nationaux et l’organisation des cours de rattrapages au profit des élèves des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Cette générosité des enseignants, a souhaité le président de la commission interministérielle, est attendue dans la conception et la validation des documents de références en vue de l’organisation du forum. L’enjeu de cette session est donc d’amener tous les acteurs des deux sous-systèmes (francophone et anglophone) à contribuer à l’organisation du forum, et surtout à permettre de cerner toutes les facettes des problèmes du système éducatif camerounais.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Effondrements d’immeubles: des normes à construire

Economie
Félicité BAHANE N. | 24-03-2017 23:33 | 0

Suite à la recrudescence de drames dans le secteur du bâtiment, l’Anor a donné un point de presse explicatif hier à Yaoundé.

 

Trois morts et plusieurs blessés enregistrés mardi 21 mars dernier à Douala, à ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter