Responsive image

Sites agricoles: un milliard pour installer les jeunes

Economie
Michèle FOGANG | 19-03-2017 22:35

 L’enveloppe attribuée au Programme y relatif au titre de l’année 2017 va permettre de mettre en œuvre le plan d’action présenté jeudi par le comité de pilotage.

Le Programme d’appui à l’installation des jeunes agriculteurs (PAIJA) amorce sa 12e année. Question d’évaluer ses activités et organiser celles à venir, l’organe a tenu jeudi son comité de pilotage. A l’entame de la rencontre à Yaoundé, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), Henri Eyebé Ayissi, président du Comité de pilotage de l’organe, a rappelé que le programme participe de la volonté gouvernementale d’encourager l’entrepreneuriat jeune dans le secteur agricole. Pour lui permettre d’exécuter pleinement ses missions cette année, le ministre a annoncé l’attribution d’un budget d’un milliard de F.
Au cours de son allocution, Martial Nkounou, coordonnateur national du PAIJA a présenté la feuille de route 2017 : « Nous comptons densifier l’installation des jeunes sur les sites et augmenter les capacités d’accueil grâce aux financements accordés, ouvrir de nouveaux bassins de production, accompagner 200 jeunes et enfin, financer les projets des jeunes diplômés installés en zone rurale », a-t-il indiqué. Par ailleurs, le Programme entend ouvrir  la brèche aux jeunes qui ont à cœur les métiers de la terre. « Nous allons répertorier ceux qui ont choisi de faire de l’agriculture leur activité principale et leur accorder des financements afin qu’ils puissent devenir des entrepreneurs ruraux », a-t-il ajouté.  
Créé en 2006, le PAIJA vise à rajeunir et moderniser les exploitations agricoles, réduire le chômage des jeunes et améliorer leurs conditions de vie en milieu rural à travers la mise en place de mécanismes novateurs d’amélioration de la productivité et de transformation de produits agricoles entre autres. Le Programme comporte deux volets : l’appui aux jeunes agriculteurs installés sur leur propre domaine foncier et l’appui à ceux qui sont installés dans les sites viabilisés par l’Etat. Il couvre   neuf sites, à savoir : Wassandé, Nlobesse, Obis, Ikiliwindi, Ngyen-Mbo, Kobi, Ndotto et Etoko. Et cible des cultures telles que le maïs, le cacao, la banane-plantain, la pastèque et la tomate.
En 11 ans d’existence, le Programme a déjà accompagné 2350 jeunes constitués en Gic. Par ailleurs, il a apporté son appui à 700 autres travaillant sur les sites aménagés par l’Etat et à 800 autres installés dans les mini bassins.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Effondrements d’immeubles: des normes à construire

Economie
Félicité BAHANE N. | 24-03-2017 23:33 | 0

Suite à la recrudescence de drames dans le secteur du bâtiment, l’Anor a donné un point de presse explicatif hier à Yaoundé.

 

Trois morts et plusieurs blessés enregistrés mardi 21 mars dernier à Douala, à ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter