Responsive image

Deux diplomates à l’honneur au Palais de l’Unité

Presidential
Grégoire DJARMAILA | 17-05-2017 17:39

Hans-Dieter Stell (Allemagne) et Mostafa Bouh (Maroc) ont présenté hier au président de la Républiquel, Paul Biya, leurs lettres de créance.

Le palais de l’Unité a déployé hier ses airs de solennité à l’occasion de la cérémonie de présentation des lettres de créance des nouveaux ambassadeurs désignés de la République fédérale d’Allemagne et du Royaume du Maroc au Cameroun. En poste à Yaoundé depuis quelques mois après la présentation des copies figurées de leurs lettres de créance au ministre des Relations extérieures, les deux diplomates ont sacrifié à ce rituel diplomatique pour acquérir leurs attributs d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de leur pays respectif auprès du Cameroun. Dans une séquence bien scénarisée, la double cérémonie qui s’est déroulée hier en fin de matinée au palais de l’Unité n’a pas dérogé au rituel protocolaire en vigueur en la matière. Les deux diplomates ont eu droit, à leur arrivée comme à leur départ, aux honneurs militaires rendus par un détachement de la garde présidentielle (GP) dont les troupes étaient placées sous le commandement du capitaine de corvette, Martin Etchu Tanyi. A l’arrivée, la compagnie musique de la GP exécute l’hymne national du Cameroun. Au départ du palais de l’Unité, le nouveau chef de mission diplomatique assiste à l’exécution de l’hymne national de son pays. La présentation des lettres de créance obéit à un crémonial tout aussi bien réglé. Après les honneurs militaires, l’ambassadeur désigné est introduit dans le salon des ambassadeurs par le chef du protocole d’Etat, Simon Pierre Bikele. Le nouveau diplomate présente ses lettres de créance en même temps qu’il remet au chef de l’Etat celles qui rappelle son prédécesseur. Il est à ce moment accrédité en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de son pays au Cameroun. Le chef de l’Etat lui présente ses plus proches collaborateurs notamment, le ministre- secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, le directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, Martin Belinga Eboutou, le chef d’état-major particulier du président de la République, le général de brigade aérienne, Emmanuel Amougou et le commandant de la garde présidentielle, le lieutenant-colonel Raymond Jean Charles Beko’o Abondo. L’entretien à huis clos entre le chef de l’Etat et l’ambassadeur boucle cette séquence avant le départ de l’illustre hôte.

C’est le nouvel ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne qui a ouvert le bal à 12h. Après le cérémonial de présentation, Son Excellence Dr Hans-Dieter Stell a eu un entretien en tête-àtête d’une vingtaine de minutes avec le chef de l’Etat au salon des ambassadeurs. Agé de 62 ans, le nouveau chef de mission de la RFA est un diplomate chevronné ayant servi dans plusieurs pays notamment au Malawi, à Madagascar, en Israël, aux Nations unies, en Turquie et au Vietnam.

Arborant la jellaba marocaine, l’ambassadeur du royaume du Maroc a été ensuite accueilli au palais de l’Unité à 13h. Il a échangé à huis clos avec le chef de l’Etat pendant une vingtaine de minutes. Agé de 60 ans, il fait partie de la soixantaine d’ambassadeurs de Sa Majesté le Roi Mohammed VI déployés récemment pour dynamiser la diplomatie marocaine et surtout pour consolider le retour du royaume chérifien au sein de l’Union africaine, après 32 ans d’éclipse.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

L’esprit d’Eséka

Editorial
Marie-Claire NNANA | 26-05-2017 14:38 0 0

Il l’avait promis. Il l’a donc fait. Le président de la République a livré mardi dernier les résultats de la Commission nationale d’enquête qu&rs...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter