Nouveaux

Un hommage mérité

Evenements - CAN féminine 2016
281 | 09-12-2016 09:43

Après des larmes de tristesse samedi dernier, place hier à des effusions de joie. C’était au palais de l’Unité, lors de la cérémonie de réception des Lionnes indomptables par le couple présidentiel. Par sa solennité et sa forte charge symbolique, l’hommage vibrant et émouvant qui leur a été rendu à cette occasion témoigne de la reconnaissance de la nation envers celles qui se sont dépensées, corps et âme, pour porter au plus haut le flambeau tricolore lors de la 10e édition de la CAN fémine. Hier au palais de l’Unité, le contraste était en effet très saisissant entre les mines déconfites des joueuses alors très affectées après la défaite de samedi dernier face au Nigeria et les sourires qui illuminaient le visage de Christine Manie et de ses camarades, au moment précis où le chef de l’Etat leur a adressé ses encouragements lors du message de reconnaissance à l’endroit des valeureuses «guerrières» qui ont su hisser le football camerounais à un nouveau palier. Au-delà du faste protocolaire et des précautions d’usage, l’émotion et de la ferveur suscitée chez les principaux concernés comme dans l’opinion globale ont fini par transformer la cérémonie d’hier en une espèce de vecteur communicationnel pour mieux partager les jubilations et aspirations pour des nouvelles conquêtes. Dans cet élan de communion fusionnelle, on aura observé d’un bout à l’autre la volonté de la plus haute autorité de la République de porter haut des valeurs qui subliment à la fois l’exploit sportif et le sentiment d’appartenance à une communauté de destin.
Les Lionnes indomptables méritent amplement l’hommage du chef de l’Etat et de la nation pour avoir su échapper jusqu’ici au star-system si nocif, tout en procurant de la satisfaction et du sourire à leurs concitoyens à travers une prestation  convaincante tout le long de la récente CAN féminine. On a vu, en effet, des sportives déterminées, engagées pour la bonne cause et qui se sont sacrifiées sans compter. Si la première marche du podium a finalement glissé sous leurs godasses, elles auront réussi, malgré l’échec final, à gagner une place spéciale dans nos cœurs. Bien avant la CAN 2016, le football féminin longtemps considéré comme quantité négligeable, avait déjà rapporté au Cameroun d’autres lauriers non moins dignes d’éloges. On peut mentionner, entre autres, la médaille d’or glanée aux Jeux Africains à Maputo en 2011 et d’argent aux Jeux de Brazzaville en 2015, la participation aux Jeux Olympiques de Londres 2012, le remarquable parcours des Lionnes à la phase finale de la Coupe du Monde féminine Fifa Canada 2015 où le Cameroun a atteint le stade des 1/8èmes de finale, une qualification à la phase finale de la Coupe du Monde féminine U17 Jordanie 2016, deux désignations comme meilleure nation africaine en 2011 et 2015, la présence de quatre Camerounaises dans l’équipe-type de la CAN 2016, etc. Ces performances ne relèvent pas du hasard, mais résultent d’un travail en profondeur sur la durée qui a permis au Cameroun d’intégrer le cercle restreint des plus grandes nations africaines de football féminin. Après l’hommage de la nation, les Lionnes,  auréolées de leur statut de vice-championnes d’Afrique, ont l’obligation d’aller toujours de l’avant. Vers des nouvelles frontières.
 

Autres articles de cet évènement

Autres évènements