Cameroon-Tribune

Responsive image

Miss Cameroun 2018: Aimée Caroline Nseke sacrée

Monica NKODO | 01-01-2018 23:10

La jeune femme a reçu sa couronne au terme de la finale nationale le 30 décembre dernier, en présence de la première dame, Chantal Biya.

Un rêve devenu réalité pour Aimée Caroline Nseke. Être Miss Cameroun, elle l’a imaginé dans ses rêves fous et innocents de petite fille. Mais se faire couronner par la première dame, Chantal Biya, cela dépasse toutes les espérances de cette étudiante de 22 ans. La première dame était présente le 30 décembre 2017, en invité spéciale de la 13e édition du concours national de beauté Miss Cameroun 2018, avec pour thème : « L’unité nationale au service de la paix et du développement ». Une soirée pleine d’émotions, que Mme Chantal Biya a suivie avec un intérêt particulier. Toutes choses qui ont amené Henriette Sournac, marraine du Comité d’organisation Miss Cameroun (COMICA), et Ingrid Solange Amougou, présidente du COMICA, à remercier leur hôte de marque. « Vous avez donné à Miss Cameroun l’aura et l’éclat qu’il a aujourd’hui. C’est la jeune fille que vous mettez sur un piédestal », a déclaré Henriette Sournac. L’implication personnelle de la First Lady s’est ressentie durant les plus de trois heures de cette finale colorée, où les 24 candidates ont dévoilé tous leurs atours. Les différents passages des prétendantes, que ce soit en tenues traditionnelles, en robes de soirée, en maillots de bain, ont reçu des applaudissements de la première dame, mais aussi des nombreuses personnalités venues assister au couronnement de la « plus belle femme » du pays. Au rang des invités d’honneur, le ministre des Arts et de la Culture, Narcisse Mouelle Kombi et le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. Quand le moment ultime est arrivé, celui de couronner l’heureuse gagnante, les yeux et les objectifs étaient une fois encore rivés sur Mme Chantal Biya. Aimée Caroline Nseke est donc la nouvelle Miss Cameroun. Etudiante en droit économique à la Haute Ecole de gestion Arc de Neuchâtel en Suisse, elle est titulaire d’un diplôme supérieur de commerce. Celle qui promet avoir pris une année sabbatique pour se consacrer à son mandat, prévoit de mener un projet de lutte contre la cécité, et aussi d’autres combats à travers son association « Smile for life ». Aînée d’une famille de quatre enfants, elle a des visées humanitaires, notamment avec la construction d’un forage dans un village à 12 km d’Eseka. Des buts qu’elle compte atteindre aux côtés de ses cinq dauphines, et sous l’encadrement du COMICA.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter