Responsive image

Sénatoriales 2018: candidats, approchez !

Alexandra TCHUILEU N. | 13-02-2018 23:11

A partir d’aujourd’hui, les formations politiques ont huit jours pour déposer leurs dossiers à Elections Cameroon.

Il est 14h à la permanence du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) ce mardi à Yaoundé. Les locaux sont plutôt déserts. Seuls deux hommes et un officier de police occupent la grande salle. C’est pourtant le jour limite de dépôt des dossiers pour les candidats du parti aux élections sénatoriales. Le délai est fixé à 18h. Jusque-là, la commission installée ici n’a reçu aucun dossier de candidature. Chaque dossier est constitué d’une liste comportant les noms de sept titulaires et de sept suppléants.
Dans la salle drapée aux effigies du parti, les deux chargés de mission s’attèlent à distribuer les fiches de candidature aux militants désireux de présenter un dossier. « Nous en avons distribué un bon nombre. Malgré le lundi férié, nous nous sommes installés ici dès 8h. A notre niveau, le nombre de dossiers de candidature n’est pas limité. Mais pour demain, seules deux listes seront sélectionnées par région », explique l’un des chargés de mission.
En effet, ces dossiers de candidature seront ensuite évalués par une commission ce mercredi. Objectif, sélectionner dans chaque région les deux listes par région qui auront respecté tous les critères du code électoral et du parti. Entre autres, avoir deux femmes par liste et s’être acquitté des cotisations exigibles au Rdpc. Les dossiers retenus seront ensuite acheminés au Comité central du parti pour la sélection définitive d’un seul dossier par région avant le dépôt à Elections Cameroon.
Du côté de l’Union des populations du Cameroun (UPC), c’est calme ce mardi. Un conseil général se prépare plutôt pour ce mercredi. «C’est la réunion des sages du parti. Il s’agira d’adopter la stratégie pour ce scrutin. Compte tenu de nos capacités, nous aurons une réunion d’ici vendredi pour choisir la circonscription dans laquelle nous allons candidater. Les délais étant courts et le dossier un peu lourd financièrement, nous ne pouvons pas aller dans l’ensemble du pays», explique Pierre Baleguel Nkot, Secrétaire général du parti.
A l’Union démocratique du Cameroun (UDC), une rencontre est également prévue ce jour à Yaoundé. Il s’agit du Bureau politique élargi aux maires et aux députés du parti. A l’ordre du jour, la participation de l’UDC aux élections sénatoriales. La date limite de dépôt des dossiers de candidature à Elecam est fixée au 22 février.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter