Responsive image

Sécurisation du golfe de Guinée: le Centre de coordination s’installe

Rousseau-Joël FOUTE | 22-02-2017 22:56

On attends des personnalités qui ont pris fonctions hier à Yaoundé qu'elles oeuvrent pour réduire à néant la piraterie et les autres actes illicites commis dans cet espace maritime.

Les pirates et les autres auteurs d’actes illicites en mer dans le golfe de Guinée n’ont qu’à bien se tenir, après l’installation hier à l’hôtel Hilton de Yaoundé des responsables statutaires du Centre inter-régional de coordination (CIC) des opérations de sûreté et de sécurité maritime dans cette partie du continent africain. Ces responsables, issus des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, ont pour mission de trouver des solutions innovantes pour lutter contre la criminalité transnationale et ses effets déstabilisateurs dans le golfe de Guinée.

A l’instar du directeur exécutif du CIC, le Togolais Eninam Trimua Christian, ses collaborateurs, chefs de division, de nationalité camerounaise, équato-guinéenne, ghanéenne, nigériane et gambienne, ont prêté serment hier en s’engageant à exercer en toute loyauté les fonctions qui leur ont été confiées. Le directeur exécutif adjoint est de nationalité angolaise. La prestation de serment s’est faite devant un parterre de personnalités, parmi lesquelles, le secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), l’ambassadeur Ahmad Allam- Mi qui a signé les décisions; le secrétaire exécutif de la Commission du Golfe de Guinée, Mme Florentina Adenike Ukonga ; le commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Mme Ahmed Halima qui représentait le président de la Commission de la CEDEAO ; le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella et le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo. Avant de se séparer, les chefs des institutions de la CEEAC, de la CEDEAO et de la Commission du golfe de Guinée (CGG) ont adressé une motion de remerciements au chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, pour son leadership et l’appui multiforme apporté en vue du déploiement effectif du CIC. Les discours prononcés l’ont d’ailleurs suffisamment relevé. La balle est désormais dans le camp des responsables statutaires du CIC qui doivent oeuvrer pour donner plus de visibilité et de dynamisme à cet organe dont le siège est à Yaoundé.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter