Exposition: des sculptures pour le développement

 Faustin Amougou dévoile ses œuvres à l’Institut Français de Yaoundé jusqu’au 27 juillet prochain

 

Le développement du Cameroun passera aussi par la culture. Mais surtout celle de l’esprit qui dépasse la créativité artistique, pour rejoindre l’éthique pour une production durable. C’est ce que pense le sculpteur camerounais Faustin Amougou connu sous le nom de Manfaust. Pour lui, aucune matière ne devrait rester inexploitée dans le monde. Il l’a démontré à travers son exposition « Opération surfing » qui court jusqu’au 27 juillet prochain à l’Institut Français de Yaoundé, Et pour étoffer son argumentaire, il dévoile une série d’œuvres sculptées dans la pierre.
Les visiteurs sont impressionnés par tant de créativité. « On se demande comment est-ce possible de buriner des pierres pour parvenir à ce résultat », lance Paul Thomas, l’un des visiteurs. L’artiste  explique que son travail est simple à première vue, mais regorge de nombre de difficultés. « C’est une action de tailler une matière dure selon des techniques appropriées, d'assembler divers matériaux afin de dégager, dans un but utilitaire ou esthétique, un objet, une figure, un ornement », explique-t-il. Selon ce dernier, les obstacles se situent au niveau de la recherche. Dans le Grand-Nord, comme dans le Nord-Ouest où il a exploré les roches, les populations locales se sont opposées à leur extraction et cela a constitué une adversité à l’émergence de son travail. Il ajoute que l’œuvre d'art obtenue soit par combinaison d'éléments articulés, soit par assemblage de matériaux plus ou moins insolites ou interchangeables de dimensions et de densités différentes est d’une portée capitale dans la décoration. Pour Manfaust, la pierre peut se révéler un précieux matériau pour les constructions des maisons et même des routes au Cameroun.
Sans colle, ni ciment, l’artiste réussit à donner vie à d’incroyables sculptures qu’il réalise des pierres. Sa technique demande un savoir-faire, de la patience de la concentration. Sans utiliser la soudure, l’artiste fait l’exploit  de mettre en relief plusieurs pierres comme dans un jeu de construction à ciel ouvert. Médaillé de bronze au concours de sculpture des 6e Jeux de la francophonie en 2009, Manfaust a participé à de nombreuses expositions, comme au Musée National de Yaoundé ou au siège de l’Unesco à Paris.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category