Interview: «Une première sur le continent africain»

Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication.

 

Que représentent ces équipements qui viennent d’être acquis pour la couverture médiatique de la CAN féminine 2016 ?

Mentionnons d’abord la fierté du peuple camerounais. C’est la première fois que le continent africain a des équipements de cette nature, destinés à la production et à la diffusion des évènements d’importance. Le chef de l’Etat nous a dépêchés ici pour suivre de près l’évolution de ce dossier car pour la première fois également, le pays organisateur de la CAN s’est engagé à produire. Vous pouvez vérifier dans l’histoire. Chaque fois, c’est la CAF qui a fait venir des experts pour la production et la diffusion du signal. Pour le Cameroun, le chef de l’Etat a décidé de franchir cette étape et montrer la capacité du Cameroun à relever le défi. Nous venons de signer la réception de ces deux engins destinés à la couverture de la CAN féminine 2016.

Nous avons 19 de nos compatriotes qui sont en Chine depuis un certain temps pour se familiariser avec ces équipements et apprendre à en faire bon usage. C’est vrai que le laps de temps qui leur est alloué pour cette tâche est insuffisant. Notre partenaire a donc pris l’engagement de dépêcher au Cameroun des experts qui complèteront leur formation et qui seront également à leurs côtés lors de la couverture en direct de la CAN féminine.

Quels sont les autres efforts en cours pour assurer la couverture médiatique optimale de l’évènement par les médias ?

Le DG de la CRTV a pris toutes les dispositions domestiques pour qu’en interne, la CRTV en termes de production, de préparation et de formation soit prête. Tout ce qui lui manquait, ce sont les OB Vans, qui viennent parachever ce qu’il a déjà mis en place. Pour ce qui est de la radiodiffusion publique il n’y a plus de problème. Toutes les pièces du puzzle sont en place. Pour le reste de la presse, dès notre retour, nous allons l’inviter pour qu’elle se mette au diapason et s’arrime aux avancées spectaculaires de la CRTV.

Où en est-on avec le projet de réhabilitation technique de la CRTV?

Il fonctionne très bien. La preuve, nous avons acquis ces deux OB Vans. Je voudrais mentionner la bonne volonté et l’engagement de Startimes aux côtés du gouvernement camerounais et toujours pour dire merci au président Paul Biya qui a jeté son dévolu sur Startimes. Jusqu’à présent, le prêt n’est pas encore en place. Malgré tout, Startimes a déjà dépensé près de 11 milliards de F. Cela atteste du sérieux avec lequel ce partenaire prend cette activité. Il a déjà entre autres, reconstruit le pylône de Logbessou qui s’était effondré.

Dès que nous rentrons, Bamenda et Garoua seront numérisés. Bref ce projet est déjà en marche. Il appartient maintenant au gouvernement camerounais  de remettre les pièces qui ne sont pas encore tout à fait en place pour permettre à Eximbank China de mettre le prêt en place pour que Startimes continue son activité.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie