International

Brexit: Londres et Bruxelles préparent les comptes

 

L'Union européenne et le Royaume-Uni planchent sur les modalités d’un accord de retrait définitif.  

Le Royaume uni et l’Union européenne à 27 ont débuté ce lundi, le deuxième round des négociations pour déterminer les conditions de leur divorce.  En effet, le 23 juin 2016, les Britanniques avaient opté à près de 52 % en faveur d’une sortie du giron européen. Lundi, les deux parties se sont préalablement accordées sur le calendrier des rencontres et les sujets les plus urgents à analyser. C’est le ministre britannique chargé du Brexit, David Davis, qui conduit la délégation britannique cette semaine à Bruxelles pour des réunions de travail avec Michel Barnier, négociateur en chef de l’UE.  Les deux parties sont attendues sur deux sujets épineux : le sort des expatriés européens au Royaume-Uni et des Britanniques installés dans l’UE, et le « règlement financier », qui se rapporte au paiement par Londres de tous les engagements financiers déjà pris au sein de l’UE.

3,2 millions d'Européens sont installés au Royaume-Uni. Environ 900 000 Britanniques vivent dans le même temps sur le Vieux Continent. Il est dès lors question pour les deux parties de parvenir à un accord pour permettre à tout le monde de continuer à vivre normalement. Sur le volet financier, les Européens ont évoqué la somme de 100 milliards d’euros pour couvrir les engagements initiaux de Londres vis-à-vis de l’UE. Mais les Britanniques ne semblent pas disposés à payer cette somme. A ce propos, le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson a déclaré que les Européens pouvaient « toujours courir ».  Côté européen, Michel Barnier a laissé entendre que  « l’heure tourne », une façon de dire que Londres et Bruxelles doivent trouver un accord de retrait avant mars 2019.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps