International

Centrafrique: l’ONU pour une Cour pénale spéciale

international, humanitaires commises sur le territoire de la RCA de janvier 2003 à décembre 2015», un rapport de l’ONU mettait en exergue les crimes commis par les groupes armés durant ces nombreuses années. Le document de 386 pages parle de 3 003 civils tués entre décembre 2013 et octobre 2014 et de centaines de milliers de déplacés.

 

">

La juridiction envisagée par le Conseil de sécurité devrait venir en appui à la Cour pénale spéciale pour faire régner l’ordre et la justice sur toute l’étendue du territoire.

 

La République centrafricaine est toujours en proie aux actes de violence malgré la signature le 20 juin dernier à Rome en Italie d’un accord de paix entre gouvernement et groupes rebelles. L’accord signé alors sous l’égide de la communauté catholique Sant’Egidio prévoyait l’arrêt immédiat des affrontements. Nonobstant cet engagement, le pays est toujours en proie aux actes de barbarie avec des hommes armés qui ne veulent pas désarmer et continuent de semer peur et désolation au sein de la population.

Face à cette situation préoccupante, le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (ONU) évoque l’hypothèse d’une autre Cour : la Cour pénale spéciale opérationnelle (CPSO). Celle-ci, dont les missions sont encore en étude, devra venir renforcer la Cour pénale spéciale (CPS) et le système judiciaire de la Centrafrique, une fois créée. Dans le but de ramener la paix et la stabilité, il est question de faire régner l’ordre et la justice sur toute l’étendue du territoire national. En juin dernier, dans un rapport intitulé «Mapping des violations graves du droit international des droits de l’homme et du droit international, humanitaires commises sur le territoire de la RCA de janvier 2003 à décembre 2015», un rapport de l’ONU mettait en exergue les crimes commis par les groupes armés durant ces nombreuses années. Le document de 386 pages parle de 3 003 civils tués entre décembre 2013 et octobre 2014 et de centaines de milliers de déplacés.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps