Arts graphiques et plastiques: l’homme qui a détrôné Otheo

Emmanuel Eya Etolo élu le 22 juillet dernier à Yaoundé devant Théodore Ondigui Onana ancien PCA, au cours de l’assemblée générale.

Un nouveau visage pour la Société civile de droits d’auteur et droits voisins des arts plastique et graphique (Socadap). Le 22 juillet dernier, au cours d’une assemblée générale élective organisée au siège de la structure à Yaoundé, Emmanuel Eya Etolo a été élu président du conseil d’administration. Un vote consenti par 20 membres du conseil d’administration préalablement élus par les ayant-droits. Il sera accompagné dans ses fonctions par la vice-présidente Princess Botinyui nommée sur proposition des électeurs. C’était en présence du comité électoral constitué des experts des droits d’auteurs, des responsables du ministère des Arts et de la Culture. Fixé sur l’objectif de ladite société qui met l’artiste au centre de son intérêt, le nouveau PCA a placé son mandat (trois ans renouvelable une fois) sous le sceau de l’unité et de la clairvoyance. « Je promets que les choses vont changer. C’est un PCA qui doit diriger et protéger les intérêts de ses pairs dans les règles de l’art », a-t-il affirmé.

Théodore Ondigui Onana, PCA sortant, sans regret, a respecté le principe de l’alternative. « Lorsqu’on dirige avec détermination et bravoure une structure comme la nôtre, on ne peut que se réjouir. C’est ce qui me permet de sortir la tête haute. Je souhaite que mes successeurs soient suffisamment aguerris pour plus de succès », a-t-il confié. Les participants ont apprécié la transparence électorale et attendent des lendemains meilleurs. « Le nouveau PCA est un artiste qui nous semble déterminé. Nous pensons qu’il va, avec du sang neuf, apporter une touche particulière et les choses iront mieux », souhaite Michel Mouti, artiste plasticien.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category