Enseignement supérieur: un air de rentrée

Le don de 500 000 ordinateurs aux étudiants par le chef de l’Etat était parmi les sujets au menu des assises présidées hier à Yaoundé par le Minesup, le Pr. Jacques Fame Ndongo.

C’est le 27 septembre prochain que le coup d’envoi de la rentrée académique 2016-2017 sera donné à travers le triangle national. A quelques jours du rendez-vous le Pr. Jacques Fame Ndongo,  ministre de l’Enseignement supérieur, par ailleurs, chancelier des Ordres académiques et les recteurs des universités d’Etat sont au four et au moulin, pour une année universitaire sans faute. Hier, à l’Ecole normale supérieure de Yaoundé, ils se sont réunis dans le cadre de la Commission de coordination universitaire (CCU). Instance d’études et d’évaluation du fonctionnement de toutes les universités publiques du Cameroun. Et d’entrée de jeu, le Pr. Jacques Fame Ndongo a qualifié la session de capitale. Et les points inscrits à l’ordre du jour vont le confirmer. « Nous avons abordé la question extrêmement importante du don annoncé d’ordinateurs du chef de l’Etat, aux 500 000 étudiants  du Cameroun et  la construction prochaine de neuf centres de développement du numérique universitaire dans chaque université d’Etat et à l’université inter-Etat Cameroun-Congo, à Sangmélima. Tous les points difficiles ont été abordés et aplanis. Par exemple, quand démarrera la fabrication des ordinateurs, comment se fera la distribution, comment s’assurer de la sécurité et de la fiabilité de ces dons», a expliqué le ministre, au sortir de longues heures d’échanges à huis clos. L’objectif visé, a-t-il insisté, est de voir comment aboutir à une distribution équitable et efficiente de ces ordinateurs. Afin qu’aucun étudiant dûment inscrit dans les universités publiques et privées, ne soit lésé. 
La problématique du reversement des cotisations sociales par les universités à la Cnps était également au menu des échanges. A ce sujet, le ministre a indiqué : « Nous avons convenu d’un chronogramme et d’un calendrier afin qu’il y ait une fluidité de ces cotisations sous peine de sanctions prévues par la loi et la réglementation en vigueur. Nous avons bénéficié de l’expertise d’un spécialiste de la Cnps.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie