Main d’œuvre locale et transfert des technologies: le satisfecit de Zacharie Perevet

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a clôturé sa visite de travail jeudi dernier à Soa dans la Mefou-et-Afamba. 

C’est en beauté que le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle Zacharie Perevet, a clôturé jeudi dernier sa visite de travail dans trois entreprises implantées à Soa dans la Mefou-et-Afamba. Après avoir parcouru la SOFAMAC (Société de fabrication des matériaux de construction et plastique), le Groupe Nourbu Holding (regroupement d'entreprises multisectorielles) et la Société Dino et Fils, spécialisée dans la transformation du bois, pour s’assurer notamment de l’utilisation de la main d’œuvre locale et du transfert des technologies et de la formation continue des personnels locaux,  Zacharie Perevet s’est dit satisfait. « J’ai été émerveillé au terme de cette visite et nous rentrons avec beaucoup d’idées, parce que, lorsqu’on vient auprès des responsables d’entreprises, c’est pour  les écouter et connaître leurs besoins en matière de promotion de l’emploi et de formation professionnelle. Sur ce qu’ils souhaitent réellement pour leur permettre d’orienter leur stratégie en matière d’emplois et de formation », a-t-il déclaré. 
Au cours de cette visite de deux jours, le Mineprof a eu la preuve que toutes ces entreprises promeuvent la main d’œuvre locale et la formation continue des employés. Toutes choses qui concourent à lutter contre le chômage. En outre, ces entreprises ont permis la création des  400 000 emplois pour les jeunes projetés par le président de la République, lors de son adresse à la jeunesse le 10 février 2016. « C’est pourquoi  nous avons choisi de rendre visite à ces entreprises à dessein parce qu’elles font beaucoup d’efforts dans l’accompagnement du gouvernement en matière de développement de notre pays notamment dans les domaines de la promotion de l’emploi et du transfert des technologies. Elles méritent d’être encouragées. Car on a besoin d’entreprises  citoyennes pour atteindre l’émergence en 2035 », a conclu Zacharie Perevet.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie