Coopération Cameroun-France: les projets passés en revue

C’était au cours d’une audience accordée par le ministre de l’Eau et de l’Energie jeudi dernier à l’ambassadeur de France au Cameroun.

S’il y a un secteur dans lequel la France appuie le Cameroun, c’est bien l’hydroélectricité. En guise d’illustration, on peut évoquer le projet du barrage hydroélectrique de Nachtigal Amont. Même la réfection du réseau de distribution d’eau pilotée par l’Agence française de développement (AFD) est également à mettre à l’actif du pays. Hôte du ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), jeudi dernier, Gilles Thibault, ambassadeur de France au Cameroun en a profité pour faire le point des différents grands projets en cours. La teneur de cet échange a été livrée à la presse par le diplomate français à l’issue de l’audience menée à huis clos.

Cette visite, faut-il le rappeler, intervient à la suite de la récente venue du Président directeur général d’Electricité de France (EDF), qui a d’ailleurs été reçu par le président de la République. Le sujet s’est donc invité au menu des échanges entre les deux autorités, tout comme la plupart des projets hydrauliques qui intéressent le Cameroun et la France. Au rang de ceux-ci, le projet Nachtigal, qui bénéficie depuis mercredi dernier des avantages fiscalo-douaniers que confère la loi du 18 avril 2013 sur les incitations à l’investissement privé, modifiée le 12 juillet dernier à travers une signature de convention avec l’Agence de Promotion des investissements(API). D’après Gilles Thibault, la pose de la première pierre de l’infrastructure pourrait se faire en fin 2017.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category