OAPI: le nouveau Dg en poste

Denis Bohoussou directeur général de l’organisation africaine de la propriété intellectuelle a été installé hier par le PCA de l’institution.

Hier lundi 31 juillet 2017, il n’y a pas vraiment eu de temps pour les démonstrations de joie au siège de l’Organisation africaine de la propriété de la propriété intellectuelle (OAPI) à Yaoundé. C’est que la passation de service entre les directeurs généraux sortant (Paulin Edou Edou) et entrant Denis Bouhoussou Loukou s’est muée en longue séance de travail présidée par Abdou Maman, président du Conseil d’administration, par ailleurs ministre nigérien de l’industrie. Une réunion élargie aux directeurs généraux adjoints et contrôleurs financiers, tous membres de l’équipe dirigeante. Une équipe qui sera conduite par un expert en propriété intellectuelle, tant sur le plan académique que professionnel.

En effet, Denis Bohoussou Loukou, de nationalité ivoirienne sera à l’OAPI comme un poisson dans l’eau. Ce titulaire d’un doctorat en droit et de plusieurs DEA (droit de la propriété intellectuelle et de la création immatérielle ente autres) travaille dans le domaine depuis plus de 20 ans. Il a été directeur général de l’organisation ivoirienne de la propriété intellectuelle pendant 12 ans, après avoir fait ses classes au ministère ivoirien du commerce et du développement du secteur privé. A l’heure où les pays africains se battent pour donner plus de visibilité à leurs produits du terroir à travers l’indication géographique, il ne serait pas surprenant que le nouveau Dg de l’OAPI donne un coup d’accélérateur à ce processus. Lui qui a œuvré pour que l’attiéké ivoirien ait son indication géographique. C’est donc une nouvelle ère qui s’ouvre pour l’institution, avec de nouveaux défis à relever durant les cinq prochaines années.  

C’est au cours du conseil d’administration de décembre 2016 que les noms des nouveaux dirigeants avaient été dévoilés, à l’issue d’un appel à candidatures. Ainsi, Denis Bouhoussou Loukou, aura pour adjoint le Centrafricain Jean-Baptiste Noël Wago et le Sénégalais Serigne Momar Nasir Toure comme contrôleur financier.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category