Exposition: Bandjoun Station, portail de l’environnement

Trois artistes camerounais et congolais présentent jusqu’au 31 octobre leurs œuvres pour illustrer les atouts du continent noir.

Une porte qui s’ouvre. Et de l’autre côté, des œuvres artistiques qui poussent à l’admiration et à la réflexion. Il s’agit d’une exposition, fruit d’une résidence artistique, qui se déroule à la galerie d’art « Bandjoun Station », dans la région de l’Ouest. Cette expo qui bat son plein depuis le 28 juillet dernier, a pour auteurs trois jeunes artistes africains (un Congolais et deux Camerounais). Le Congolais Luvie Luyeye a adopté « L'avancée » comme titre et message de ses œuvres. Jean David Nkot a baptisé sa représentation « Effet ciseau » et Yvon Ngassam ressort la réalité d’une localité, « Bandjoun, entre ruralité et contemporanéité ». Le promoteur, Barthelemy Toguo, a intitulé cette expo « Behind the portal » (Derrière le portail).
Les amoureux d’art plastique ont jusqu’au 31 octobre, pour admirer ces ouvrages. Elles semblent pour certains, confectionnées de mains d’amateurs, mais expriment toute la richesse du talent qui sommeille en ces jeunes artistes. On peut considérer certaines de ces représentations comme simples. C’est l’exemple de ces deux jeux de cartons. Dans l’un des produits manufacturés et dans l’autre, des produits transformés. Le message de l’artiste : attirer l’attention sur les grandes quantités de matières premières transitant à vil prix de l’Afrique vers l’Occident. Et en retour, des produits manufacturés qui coûtent les yeux de la tête. D’après les plasticiens, c’est toute la richesse de l’Afrique et les questions liées à l’environnement qui trouvent des réponses à travers les lithographies, sculptures, salamandres et écrits de cette expo.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category