Le CIRCB se déploie à Doumé

Le programme « Vaccin social », pour faire reculer les Ist/sida en milieu éducatif, lancé le 17 septembre dans cet arrondissement du Haut-Nyong, par le gouverneur de l’Est.

Située entre Abong-Mbang et Dimako dans le département du Haut-Nyong région de l’Est, la ville de Doumé n’est pas épargnée par le sida. Le calme apparent qui se dégage de cette localité perchée sur une colline, cache un mal profond. Le taux de prévalence du sida à l’Est est de 6,3%. Chiffre au-dessus de la moyenne nationale qui est de 4,3%. Et la ville de Doumé y serait pour beaucoup. Et pour barrer la route à la progression du virus et protéger les générations futures, le Centre international de référence Chantal Biya pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH/sida (CIRCB) s’y est déployé le week-end dernier. « L’Est fait partie des régions les plus touchées par le sida. C’est la raison pour laquelle nous sommes venus sensibiliser.  Et nous n’allons pas nous arrêter ici. Nous allons continuer  afin que tous ceux qui sont infectés au Cameroun ne passent pas d’un stade à un autre. Et pour que ceux qui ne sont pas encore touchés le demeurent», a indiqué  Rose Jaji Mbah, coordinatrice générale du programme Vaccin social. Et d’après le Pr. Alexis Ndjolo, directeur du CIRCB, la campagne est menée en attendant l’avènement du vaccin biologique. « Nous venons, à travers un ensemble de stratégies, donner la bonne information aux élèves et à leurs enseignants pour qu'ils adoptent désormais des comportements sains, de nature à éviter la transmission du VIH dans la population générale. C’est ce que nous appelons vaccin social », a-t-il détaillé.
Au mythique collège de la Salle de Doumé, les équipes du CIRCB ont appelé les enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire à amener les apprenants à changer de comportements. Le CIRCB a ainsi mis à la portée des cibles, des connaissances susceptibles de les aider à éviter l’infection , permettre aux séropositifs de ne pas développer la maladie, ni contaminer les autres. Des livres pour élèves, enseignants, leur ont été remis. Des séances gratuites de dépistage du VIH ont été organisées. Et pour le plein succès de l’opération à Doumé, un centre multimédia vidéoconférence, entièrement équipé a été inauguré. « Doumé, le Haut-Nyong et la région de l’Est disent sincèrement merci au CIRCB et à son Excellence Madame Chantal Biya, notre première dame. Car notre région est à 6,3% de prévalence, c’est énorme. C’est pour cela qu’une action comme celle-ci ne peut qu’être appréciée», a indiqué Joseph LE, ministre directeur adjoint du Cabinet civil de la présidence de la République. Grégoire Mvogo, gouverneur de la région de l’Est, s’est réjouit du lancement de cette campagne dans la région et a invité les populations à adhérer au concept. L’activité a été organisée avec la collaboration des ministères des Postes et Télécommunications et de l’Education de base, partenaires du CIRCB.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie