Fibre optique: Eneo cède une partie de son réseau

Un protocole d’accord signé lundi à Yaoundé entre l’Etat du Cameroun et l’entreprise en charge de la production et de la distribution de l’électricité.

Il y a quelque temps, Aes Sonel, désormais Eneo s’est doté de 812 km de fibre optique à 96 brins pour améliorer son système de distribution de l’énergie électrique. Une fois son réseau installé, le constat qui a été fait est que la capacité était largement supérieure à celle qui devait servir. 18 brins seulement ont été utilisés. Dans ces conditions, la loi camerounaise prévoit que les capacités excédentaires soient cédées à l’Etat. Lundi, a eu lieu la signature du protocole d’accord entre l’Etat du Cameroun représenté par le ministre des Postes et Télécommunications (MINPOSTEL), Minette Libom Li Likeng et l’entreprise en charge de la production et de la distribution de l’électricité, représenté par son directeur général, Joël Nana Kontchou. Le protocole prévoit la cession de 78 brins de fibre optique à l’Etat sans contrepartie financière. 
Pour le MINPOSTEL, « ce protocole nous permet d’augmenter notre capacité nationale de large bande. Camtel est connue comme l’entité en charge de la construction et de la pose de la fibre optique, mais les autres opérateurs peuvent également le faire. D’autres privés l’ont fait dans le passé ». L’infrastructure fibre optique déployée par Eneo appartenant désormais à l’Etat, Eneo devra poursuivre la gestion du réseau de transport en attendant la fin du processus de délivrance d’une concession de transport et de gestion du réseau de transport à la Société nationale de transport de l’électricité (SONATREL). La réception de cette infrastructure est annoncée pour les prochains jours. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie