Rentrée scolaire 2017-2018:l’éducation de base accélère les préparatifs

 Les responsables de ce ministère sont réunis depuis hier à Yaoundé à cet effet.

Les préparatifs de la prochaine rentrée scolaire s’intensifient au  ministère de l’Education de base (Minedub). Depuis hier, les responsables des services centraux et déconcentrés de ce département ministériel sont réunis à Yaoundé autour du ministre Youssouf Hadidja Alim  pour réfléchir sur des stratégies afin de garantir une rentrée scolaire sereine. En ouvrant les travaux, le ministre a jeté un regard rétrospectif sur l’année écoulée. Selon elle, l’année scolaire 2016-2017 s’est déroulée harmonieusement sur la plus grande partie du territoire national. Avec cependant quelques incidents dans certaines régions.
« Dans l’Adamaoua, à l’Est et dans l’Extrême-Nord, c’est l’insécurité due aux incursions des groupes armés le long de nos frontières qui a constitué un sujet de préoccupation majeure. Tandis que dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, l’année scolaire a été fortement perturbée par une grève des personnels enseignants, un mouvement qui a eu des incidences dans la poursuite des cours et a fortement impacté le taux de couverture des enseignements », a-t-elle déploré. Concernant les objectifs visés par ce département ministériel au cours de plusieurs ont été atteints au cours de l’année scolaire écoulée. S’agissant de l’universalisation du cycle primaire, Youssouf Hadidja Alim  a annoncé que le Minedub a enregistré le renforcement du réseau scolaire par la création de 100 nouvelles écoles, la construction de 969 salles de classe, la réhabilitation de 36 écoles publiques entre autres. Concernant l’alphabétisation, des activités ont été mises en œuvre pour alphabétiser les personnes de 15 ans et plus et former les enfants dans les centres d’éducation de base non formelle. Elle a aussi relevé l’appui des ONG dans la réalisation des objectifs du ministère.
Le Minedub a également évoqué  des difficultés qui doivent trouver solution au cours desdits travaux. Il s’agit notamment de la gestion peu satisfaisante des associations des parents d’élèves, de l’insuffisance des ressources en matière d’infrastructures. L’insuffisance et l’instabilité des personnels enseignants, entre autres. La concertation tenue en prélude à la prochaine rentrée scolaire se décline en ateliers et exposés autour du thème : « Les mesures envisagées pour garantir une rentrée scolaire sereine sur toute l’étendue du territoire national ». Les travaux  prennent fin ce jour.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category