Elections générales en RDC: opposition et société civile mettent la pression

Manifestations et appels se multiplient pour réclamer la publication d’un calendrier électoral.

Au fur et à mesure qu’approche décembre 2017, date prévue par l’accord de la Saint-Sylvestre pour la tenue des élections en République démocratique du Congo, après un premier report en 2016, la pression monte. Depuis quelque temps, ça bouillonne en effet à travers le pays. Opposition et organisations de la société civile multiplient des actes de défiance pour exiger la tenue de ce scrutin avant la fin d’année. Depuis Washington où il séjourne, Félix Tshisekedi, président du Rassemblement de l’opposition congolaise (RASSOP) et secrétaire général adjoint de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a lancé un appel à la désobéissance. De son côté, la société civile donne de la voix. Plusieurs organisations ont signé vendredi 18 août dernier à Paris en France, au siège de la Fédération internationale des droits de l’Homme, une pétition allant dans le même sens. Dénommé « Manifeste du citoyen congolais », ce document a pour véritable destinataire la Commission électorale nationale indépendante et du président Kabila. Pour ces organisations, les déclarations du n°1 congolais en juin dernier au magazine allemand, Der Spiegel, démontrent qu’il n’y aura pas d’élections cette année.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category