La gendarmerie veille à la Prévention routière à Boumnyebel

La campagne de contrôle, de surveillance et de répression des infractions à la circulation routière s’est poursuive le week-end dernier.

Cet automobiliste au volant de sa Mitsubishi, coupable d’un mauvais dépassement et d’un chevauchement de la ligne continue sur l’axe Yaoundé- Boumnyebel, l’a appris à ses dépens : la gendarmerie nationale veille toujours sur les routes. Même si le trafic est moins dense sur la route, quelques jours après la rentrée scolaire et la fête de la Tabaski, les gendarmes ne baissent pas pour autant la garde. Rattrapé par une patrouille mobile, le conducteur s’est acquitté d’une amende, après les réprimandes des hommes en tenue pour sa manœuvre dangereuse. Depuis le vendredi 16 septembre dernier et ce, jusqu’à aujourd’hui, les équipes de la gendarmerie nationale ont campé sur les routes, dans le cadre de la poursuite de la campagne « contrôle, surveillance et répression des infractions routières ». 
Sur le tronçon Yaoundé-Pouma, trois postes fixes d’interpellation et un dispositif léger mobile ont été installés pour rechercher les infractions des automobilistes sur les plans les plus accidentogènes de la route. « Les infractions les plus courantes recensées sont l’excès de vitesse à 90% et le non-port de la ceinture de sécurité. Il faut tout de même noter que les automobilistes obtempèrent davantage quand ils sont interpellés, y compris les hauts fonctionnaires et les autorités administratives », déclare le chef d’escadron Mama Tete, commandant du détachement. Outre la recherche et la répression des fautes, les gendarmes usent également de pédagogie, en éduquant les automobilistes et les usagers sur des actions préventives. « Il y a, par exemple, l’usage des antibrouillards qui sont source de nombreux accidents, surtout dans la nuit. Aussi, recommandons-nous aux chauffeurs qui en ont de les enlever », confie un gendarme. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie