Togo: la contestation ne faiblit pas

A l’appel de l’opposition, Lomé a connu hier une journée de grande mobilisation pour exiger plus de réformes politiques. Dans une procession aux allures de carnaval, les manifestants ont parcouru  les rues de la capitale togolaise pour demander le retour à la Constitution de 1992. Mardi dernier, le gouvernement a adopté un avant-projet portant révision du texte fondamental en vue de la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels. L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire mardi prochain pour se pencher sur ce texte.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category