Infrastructures ferroviaires: des actions de modernisation en vue

C’est ce qui ressort des travaux de la 25e session du COMIFER tenus mercredi à Yaoundé.

Le transport ferroviaire a une partition à jouer dans la réussite des évènements sportifs en vue au Cameroun, notamment la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football féminin en novembre prochain et masculin en 2019. Dès lors, « le gouvernement entend poursuivre efficacement les actions de modernisation de l’activité ferroviaire, dans le but de la hisser au niveau des standards internationaux, pour une meilleure qualité de services rendus ». Dixit Edgard Alain Mebe Ngo’o, ministre des Transports (MINT). Il a présidé mercredi, dans son département ministériel à Yaoundé, les travaux de la 25e session du Comité interministériel des infrastructures ferroviaires (COMIFER). Une instance ayant pour principale mission d’assurer la coordination et le suivi des programmes des infrastructures ferroviaires. Outre les membres des administrations-partenaires, l’on note la forte présence au COMIFER des responsables de la Cameroon Railway (CAMRAIL), concessionnaire national du chemin de fer.
A propos de la partition du secteur ferroviaire à la réussite des CAN à venir, le MINT indique qu’il faudra parachever les activités restantes du programme quinquennal N°1 (PQ1), dont le renouvelleement en cours d’une partie de la voie ferrée, la sécurisation des passages à niveau, la réhabilitation d’ouvrages d’art sur la voie ferrée ainsi que l’acquisition du matériel roulant voyageurs. Sur ce dernier point, l’on apprend que le MINT a instruit un groupe de travail, au titre de la recherche des financements nécessaires pour l’acquisition de nouveaux matériels (voitures à voyageurs, modules autorails et locomotives). Des offres ont à cet effet été reçues de la Deutsche Bank, Eximbank USA et EDC. Une mission du COMIFER devra séjourner auprès des partenaires techniques et financiers courant octobre prochain, pour finaliser les projets de convention de financement et de fabrication du matériel sollicité.
Sur l’état d’avancement des dossiers du PQ1 de manière générale, l’on note que les travaux de renouvellement de 175 Km de voie entre Batchenga-Ka’a et les entrées de Douala et Yaoundé sont pratiquement achevés. De même que le dossier d’appel d’offres pour l’automatisation de quatre passages à niveau à Douala et Yaoundé est en cours de finalisation.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie