Sports

MTN Elite One: Eding savoure son titre

Le club a communié avec ses fans dimanche dernier, à l’occasion de sa victoire sur Colombe, lors de la 32e journée avancée.

Il a plutôt fière allure, ce champion de la MTN Elite One 2017. En tout cas, il n’y en a pas un pour contester le sacre, le tout premier de la jeune histoire d’Eding Sport de la Lekie. L’affaire était déjà entendue depuis la 31e journée, grâce à une disposition du règlement sur le Goal average particulier, favorable à l’équipe de Saint-Fabien Mvogo. Mais depuis dimanche dernier, et la victoire sur Colombe (0-1) en match avancé de la 32e journée, le club de la Lekié savoure officiellement son premier titre. D’ailleurs, une cérémonie a été organisée au terme de la rencontre au stade militaire de Yaoundé, pour communier avec les supporters de ce jeune loup aux dents vraiment longues et aiguisées.
A deux journées de la fin de la MTN Elite One, Eding ne peut donc plus être rattrapé par Coton Sport de Garoua. En 32 journées, le club n’a perdu que trois fois et possède jusqu’à présent la meilleure défense du championnat. Pour une équipe créée il y a seulement sept ans, le rêve était inimaginable jusqu’alors. « Je n’imaginais pas que notre saison allait se dérouler de cette manière. C’est au fil des matchs que nous avons commencé à rêver de ce titre, et ça y est», avoue David Ngondo, un des joueurs.
Eding Sport a été mis sur pied en 2012 à l’issue d’un championnat de vacances et affilié au championnat départemental de football de la Lékié. Dès sa première année, il accède en deuxième division régionale du Centre. Le club y passera deux ans, avant d’accéder au championnat professionnel, en Ligue 2, puis en Ligue 1 en 2015. L’équipe entraînée par Anicet Mbarga Foé a conquis le public, notamment par sa philosophie basée sur le beau jeu. Pour l’anecdote, cela faisait 15 ans qu’un club de la région du Centre n’avait plus remporté le titre avec un certain … Canon de Yaoundé en 2002.  A noter que la fin de la 32e journée est prévue jeudi prochain.

A la volée

 Thierry Mettomo: « Une équipe loin des querelles »

Entraîneur.

« Eding a mérité son sacre. C'est une juste récompense. Mr Saint-Fabien Mvogo a fait les choses en professionnel dès le départ, en confiant la tâche du recrutement technique et des joueurs au « patriarche » Tonye Nicolas. Celui-ci a fait venir un entraîneur avec qui il a cheminé depuis au moins six ans, Anicet Mbarga. Ce qui a permis de respecter les canons de l'entraînement au niveau de la préparation de début de saison. Ajouté à cela, un recrutement étoffé avec en majorité des joueurs matures. C'est une équipe loin des querelles que nous observons ailleurs ».

Ellong Bebey: « Eding a capitalisé ses erreurs »

Journaliste sportive.

« En début de championnat, personne n'imaginait que Eding le remporterait. D'abord parce que c'était sa deuxième année en élite et aussi parce qu'on voyait les clubs habitués de cette division déterminés à s’emparer du titre. Eding, après son année d'apprentissage, a su capitaliser ses erreurs. Les dirigeants ont mis l'accent sur le recrutement, mais aussi la stabilité au niveau du banc de touche. C'est d'ailleurs l'un des rares clubs à avoir maintenu son staff toute la saison. Logiquement, les résultats devaient suivre».

Achille Chountsa: « Ce sacre n’est pas surprenant »

Chef de service sports, quotidien Le Jour.

« Pour ceux qui suivent la compétition, le sacre d’Eding ne surprend pas, car c’est une équipe qui a été programmée pour être championne à l’issue de cette saison. Saint-Fabien Mvogo a fait preuve d’un bon management en s’entourant d’une ressource humaine de qualité. Un staff technique composé d’entraîneurs qui connaissent bien le championnat et de ce fait, ont recruté tous les joueurs de qualité ».

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps