Paul Biya – Ban Ki-moon: rencontre au sommet

Le président de la République et le secrétaire général des Nations unies se sont entretenus mercredi à New York en marge de l’Assemblée générale annuelle.

Comme le montre si bien la poignée de main, ce sont de chaleureuses retrouvailles qui ont eu lieu mercredi soir au 27e étage de l’immeuble siège de l’Organisation des Nations unies. Le président de la République, Paul Biya, et le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, se sont rencontrés, au deuxième jour du débat général de la 71e Assemblée générale annuelle de l’ONU. L’échange, convivial à souhait, entre le chef de l’Etat et son hôte, a été une nouvelle occasion de réitérer la convergence de vues entre l’organisation mondiale et le Cameroun. Rencontre d’au revoir aussi pour Ban Ki-moon qui quitte ses fonctions cette année après deux mandats à la tête de l’ONU. 
Les deux personnalités perpétuent ainsi une relation séculaire, matérialisée au cours des dix dernières années par une visite officielle de Ban Ki-moon au Cameroun en juin 2010 d’une part. Et par la participation régulière et active du Cameroun aux actions des différents organes de l’Organisation des Nations unies (Assemblée générale, Conseil de sécurité, Conseil économique et social...), d’autre part. Comme son hôte, le diplomate sud-coréen est très attaché aux questions de développement et d’émancipation de la femme. Et actualité oblige, la question de la gestion des réfugiés qui a dominé les premiers jours de la 71e Assemblée générale est aussi un sujet sur lequel le chef de l’Etat et son hôte de mercredi partagent les mêmes idées. 
Jeudi matin à la tribune de l’Assemblée générale, Paul Biya aura d’ailleurs une nouvelle occasion de faire entendre la voix du Cameroun à l’ONU. Après son intervention de mardi au sommet des leaders sur les réfugiés, organisé par le président américain, Barack Obama, le chef de l’Etat camerounais prend son tour de parole au débat général dès 9h. Le président de la République ouvre la troisième journée des travaux. Des travaux axés cette année sur les objectifs de développement durable. La nouvelle feuille de route pour le développement de la planète, adoptée en 2015 lors de la 70e Assemblée générale est en évaluation à New York. Après une première année, les dirigeants du monde apprécient la mise en œuvre de ces 17 nouveaux objectifs pour la période (2015-2030). Forts de l’expérience mitigée des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), les Etats membres de l’ONU se sont fixé 17 nouveaux objectifs qu’ils veulent plus ambitieux et plus porteurs, afin de « transformer le monde », comme l’indique l’intitulé du programme. Et dans cette optique, impossible d’éluder la question des changements climatiques, elle aussi omniprésente dans les débats ici à New York. Le Cameroun, qui a déjà ratifié l’Accord de Paris, se situe dans la bonne dynamique.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie