Culture

Festival du premier film Yarha :ça tourne !

 Le ton de la 4e édition de ce rendez-vous du cinéma a été donné hier par une conférence de presse à Yaoundé

 

Et de quatre pour le festival international du premier film. Du 11 au 18 novembre prochain, des passionnés de cinéma d’Afrique et d’ailleurs vont converger vers Yaoundé pour cette nouvelle édition du festival Yarha. Hier, au cours de la première conférence de presse au Centre culturel espagnol, les organisateurs ont révélé les points saillants de cette grand-messe du cinéma pour jeunes cinéastes, mais aussi fait le point sur l’état d’avancement des préparatifs. On apprend alors que Cheick Oumar Sissoko est l’invité d’honneur de cette édition. Le cinéaste africain de renommée internationale à la filmographie prolifique a déjà donné son accord de principe pour sa participation à la cérémonie d’ouverture du festival le 11 novembre prochain  à l’Institut français du Cameroun. Il animera aussi une Master class en rapport avec son premier film.
Yarha 2017, c’est plus de 40 films provenant de 20 pays qui ont été envoyés et visionnés. Le festival se déroulera dans trois espaces culturels notamment l’Ifc (le village du festival), le Centre culturel espagnol et le Centre culturel camerounais. 24 premiers films longs et courts métrages seront diffusés cette année. De nombreuses activités sont annoncées : des ateliers de formation aux métiers du cinéma ; des Masters class animées par des réalisateurs professionnels ; la projection des premiers films de réalisateurs célèbres, entre autres.
Le festival du premier film cette année, c’est aussi « Les matins des enfants ». Entre 9h30 et 11h, ils auront droit à un petit déjeuner, à des animations mais aussi à la projection d’un premier film. « Nous attendons près de 200 enfants par jour à l’Ifc. Nous avons déjà l’accord du ministère de l’Education de base. Nous sommes entrés en contact avec les écoles privées et publiques. L’objectif est de familiariser les enfants au cinéma. C’est une façon pour Yarha de participer à la réactivation du secteur culturel et économique du Cameroun», explique Sylvie Nwet, promotrice du festival Yarha. Les enfants ne seront pas les seuls chouchous de cette 4e édition du festival. Les femmes aussi seront à l’honneur, à travers une journée thématique qui leur est consacrée. Le 7 octobre prochain, le comité d’organisation fera à nouveau le point sur les préparatifs de ce rendez-vous du 7e art, dont le but est de valoriser le génie créateur des jeunes cinéastes.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps