Quarantenaire du CERDOTOLA:le programme dévoilé

 Une conférence de presse donnée par le Secrétaire exécutif de l’institution hier à Yaoundé a annoncé les couleurs de l’événement prévu dès lundi prochain.

40 ans au service de la recherche, des traditions et des langues africaines. Il est temps de faire un regard rétrospectif et marquer une pause. C’est donc dans l’enthousiasme que le Pr. Charles Binam Bikoï, secrétaire exécutif du Centre international de recherches et de documentation sur les traditions et les langues africaines (CERDOTOLA) a donné une conférence de presse hier au siège de l’institution à Yaoundé. Ce quarantenaire, placé sous le haut patronage du chef de l’Etat, sera célébré autour du thème : « Pour un homme africain fier de sa tradition ». Au cours de la rencontre avec la presse, visant l’annonce des principales articulations de l’événement prévu du 9 au 13 octobre prochain, le ministre des Arts et de la Culture, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, a réitéré l’importance du CERDOTOLA pour le Cameroun, et son implication dans la préservation de l’identité culturelle et patrimoniale.
En effet, cette organisation internationale est un acteur incontournable dans la mise en œuvre de la charte de la renaissance culturelle de l’Afrique. Ses quarante années d’existence offrent une plateforme de réflexion : comment la tradition et les langues maternelles peuvent-elles proposer une meilleure visibilité au continent africain ? Une interrogation à laquelle vont sans doute répondre ces activités du quarantième anniversaire comme le colloque international, la conférence des ministres des pays fondateurs et le sommet des institutions culturelles d’Afrique et de la diaspora africaine. Trois points devant réunir nombre d’experts et de chercheurs internationaux à Yaoundé. La cérémonie d’ouverture lundi au palais des Congrès, donnera à voir une parade des rois et autorités traditionnelles d’Afrique (Bénin, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon…). Dans le volet « Les nuits du CERDOTOLA », il est prévu, un défilé de mode africaine, un concert de musique et une soirée de gala à la clôture.
Le CERDOTOLA doit son évolution au dynamisme d’hommes et de femmes, mais surtout à la diligence des gouvernements d’Etats membres qui ne cessent de soutenir son œuvre. Ses missions telles que la préservation et la diffusion des civilisations africaines, mais aussi la formation du personnel et l’équipement des centres nationaux en publications africaines, promeuvent l’Afrique dans le monde. Les noces d’émeraude du CERDOTOLA sont à vivre jusqu’au vendredi 13 octobre.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category