Prise en charge du VIH/Sida: 74 nouvelles unités

C’est le bilan des activités du projet « décentralisation par le tutorat », dressé jeudi, 22 septembre à Yaoundé.

Le projet « décentralisation par le tutorat de la prise en charge du Vih/Sida », lancé en 2008 est arrivé à son terme au Cameroun. Le 22 septembre dernier, le ministre de la Santé publique, qu’accompagnaient ses collègues de la Communication, Issa Tchiroma et de la Promotion de la femme et de la Famille, Marie Thérèse Abena Ondoa, a présidé la cérémonie de clôture dudit projet à Yaoundé.

Occasion de faire le point de ce partenariat entre le ministère de la Santé publique et l’entreprise Expertise France, financé par le contrat de désendettement et de développement (CD2 santé 2), à hauteur de trois  3,168 milliards de F. En huit années d’activités, le projet a permis une amélioration considérable de la prise en charge des malades du VIH/Sida au Cameroun. Précisément, les capacités de prise en charge de 13 centres de traitement agrées ont été renforcées, et 74 unités de prises en charge créées à travers le pays.

Plus de 5000 personnels sanitaires ont été formés à la prise en charge de personnes souffrant du VIH/Sida. Et depuis lors, 60 000 personnes ont été mises sous traitement Anti-rétro viraux. Expertise France, dans le souci de bien suivre ses malades, a développé un logiciel qui permet de suivre les dossiers des patients et près de 75 000 cas ont déjà été enregistrés.

Le Cameroun ne compte pas s’arrêter en si bon chemin de coopération. « Nous voulons prolonger cette action de décentralisation de prise en charge vers d’autres domaines de la santé. Notamment dans la sécurisation de la transfusion sanguine, la santé de l’enfant et de la mère, les hépatites virales », a révélé le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie