CERDOTOLA: 40 ans de culture africaine célébrés

 

Aujourd’hui s’ouvre à Yaoundé la semaine de célébration de quatre décennies d’engagement du Centre à travers le continent

 

Du 9 au 13 octobre 2017, le Centre international de recherches et de documentation sur les traditions et les langues africaines (CERDOTOLA) célèbre ses 40 ans. Lévénement, placé sous le haut patronage du chef de l’Etat et organisé en partenariat avec le ministère des Arts et de la Culture, va durer une semaine. De quoi susciter la fierté du Pr. Charles Binam Bikoï, secrétaire exécutif de l’institution. Il l’exprimait d’ailleurs récemment. « Nous sommes la seule institution aujourd’hui parmi les cinq qui furent créées il y a une quarantaine d’années à travers l’Afrique, à avoir tenu le flambeau de la survivance. Nous devons nous incliner devant l’engagement du Cameroun, du président de la République qui au moment le plus difficile a instruit et consenti des sacrifices énormes pour que l’institution revive, soit relancée et reprenne la mesure des enjeux de notre temps, qui sont évidemment des enjeux d’émergence et de développement durable », avait-il déclaré, au moment de l’annonce de cet anniversaire. Le jour-J, c’est ce lundi.
La cérémonie d’ouverture se tiendra à 9h au palais des Congrès de Yaoundé en présence des invités, entre autres délégués venus des pays africains membres du CERDOTOLA. La célébration se décline en nombre d’activités. Au premier chef, le colloque international avec pour thème « Les institutions culturelles et scientifiques d’Afrique face aux enjeux d’émergence et de renaissance ». Environ 300 participants y sont attendus. Le sommet des institutions culturelles d’Afrique et de la diaspora africaine (SICADIA), la grande exposition « Village Ubuntu » pour mettre en vitrine la diversité des savoirs patrimoniaux, seront d’autres activités marquantes. Sans oublier le défilé de mode africaine de haute couture, les nuits du CERDOTOLA  agrémentées d’activités culturelles (musique, théâtre, mode, cinéma, etc.) et enfin des concours et jeux.
Créé en 1977 à la diligence des chefs d’Etat africains, le CERDOTOLA est une institution inter-Etats de coopération scientifique, culturelle et diplomatique pour la préservation, la diffusion et la mise en valeur du patrimoine africain. A l’heure où le Cameroun se penche sur l’inventaire de son patrimoine national, le Centre de recherche se révèle un partenaire de poids. Il est en effet outillé dans la mise en œuvre des méthodologies et des instruments à mettre à disposition pour soutenir cette action. Un rôle qui lui convient, car depuis deux ans, le CERDOTOLA a été élu observateur de la convention de l’UNESCO sur les questions de patrimoine matériel.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category