Marché des musiques d’Afrique:spectacles à l’ombre du Kolatier

Du 11 au 14 octobre dernier, le marché des musiques d’Afrique a regroupé à Yaoundé, une centaine de professionnels de l’industrie musicale africaine sous le thème : « La coopération culturelle et échanges Sud-Sud : le cas du Maghreb et l’Afrique subsaharienne à travers la musique ». Placée cette année sous le haut patronage du chef de l’Etat, Paul Biya, la biennale camerounaise, sur quatre jours, a réussi le pari de la programmation. 71 participants, 19 groupes musicaux répartis sur quatre sites à savoir, le monument de la Réunification, Le Centre culturel Camerounais, l’Institut Français du Cameroun et le Parallèle club. En dehors des échanges informels, le public de Yaoundé aura été gratifié par des spectacles de haute facture. Papy Anza, Armand Biyag, Chrispo Epole (Cameroun) ou encore Ifrikiya (Algérie) et Ariband (Maroc) ont à travers les divers shows cases, donné la dimension de tout leur talent de jeunes musiciens émergents.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category