Honneurs militaires à un soldat décédé

La levée du corps du sergent-chef Ousmane Abba s’est déroulée vendredi dernier en présence du représentant du MINDEF.

Moments de tristesse et de consternations vendredi dernier au camp du Jardin BCS3, sis non loin des berges de la Bénoué. La cérémonie de levée de corps du sergent-chef Ousmane Abba, décédé le 4 août dernier, dans le cadre de  l’opération Emergence 3 a drainé  une foule immense. Familles, collègues, autorités administratives et militaires, sont venus rendre un dernier hommage à l’illustre disparu. Le secrétaire général des services du gouverneur de la région du Nord, Fidèle Tegni, est allé s’inclinait devant la dépouille du défunt, au nom du ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (MINDEF) empêché.

Lors de l’oraison funèbre du commandant de la BIM 32, le chef de bataillon Patrick Ramaric Ndi Onguene, on apprendra que le sergent-chef Ousmane Abba est décédé au cours d’une mission de ratissage dans le secteur du cône Nord-Ouest à Garoua, dans le cadre de l’opération Emergence 3. Désigné le 4 août 2016 pour cette mission de sauvegarde de l’intégrité territoriale et de protection des personnes et de leurs biens, il trouvera la mort le même jour aux environs de 19 heures, suite à un accident de circulation survenu sur la route nationale N°1 au lieu-dit Garwawo Rabingha. Sévèrement traumatisé à la poitrine, il a été conduit à l’hôpital de la 3e région militaire pour des soins appropriés. Malheureusement les efforts du corps médical n’ont pas pu sauver la vie du soldat. Né le 2 juin 1979 à Kolofata dans l’Extrême-Nord, Ousmane Abba entre dans l’armée le 4  septembre 2000. Il laisse derrière lui une femme éplorée et trois enfants.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie