Eliminatoires CAN U-17: Les Lions sereins à Bafoussam

L’équipe prépare tranquillement le match retour contre le Soudan dimanche prochain.

C’est une équipe gonflée à bloc des Lions cadets (U-17) qui a fait son arrivée dimanche dernier à Bafoussam à 17h. Le secrétaire général adjoint de la Fédération camerounaise de football, Ebode Tsanga a demandé aux poulains de Bertin Ebwelle d’oublier le match-aller perdu face au Soudan (4-2) et de se focaliser uniquement sur le match-retour de dimanche prochain. Le capitaine Christian Dyo et ses coéquipiers doivent avoir une seule chose en tête : la qualification. Et pour cela, ils doivent croire en leurs qualités et ne point douter. Ce d’autant plus que de l’avis des uns et des autres, les Lions cadets sont nettement supérieurs à leurs adversaires, bien qu’ils aient perdu le match-aller. Le Team Press Officer, Hervé Kemgne, le rappelle d’ailleurs fort à propos. Ce qui a fait défaut au Soudan, c’est la concentration et le manque de finition devant les buts. Les cadets camerounais sont revenus par deux fois au score, avant d’encaisser deux autres buts sur des erreurs de concentration.

Pour le coach Bertin Ebwelle, les espoirs de qualification demeurent réels. « Nous n’avons pas démérité au Soudan. Le résultat ne reflète pas la physionomie du match. Nous tenons encore le bon bout de cette qualification. Il reste que les enfants se présentent dimanche prochain dans de très bonnes conditions et je crois que Bafoussam va vivre une fois de plus un grand match ». Dimanche, la philosophie de jeu  ne changera pas. « Il faudra attaquer, mais avec des rôles à certains joueurs qui vont essayer d’assurer la défense permanente, pour qu’on ne soit pas surpris à prendre un autre but. L’offensive sera de taille, parce qu’il faut emballer ce match dès la première minute jusqu’à la fin. Nous ne comptons pas aller sur deux ou trois buts, mais sur quatre, cinq, voire six buts. Les enfants ont les capacités de le faire et la chance sera de notre côté ».  Hier, les Lions se sont entraînés à 15h au stade omnisport de Bafoussam. Depuis hier, ils ont deux séances d’entraînement par jour jusqu’à demain. Vendredi et samedi, ils pourront, tout en s’entraînant, régénérer et récupérer pour être aptes. La qualification pour Madagascar 2017 ne dépend que d’eux.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie