Sports

CAN de volley-ball messieurs: Des Lions ambitieux

Qualifié au regard de son classement Fivb, le Cameroun envisage de jouer les premiers rôles lors du tournoi qui commence aujourd’hui en Egypte.

Dix-sept sélections nationales de volley- ball messieurs du continent sont attendues au Caire. Dès ce jour, elles prennent part à la 21e édition du Championnat d’Afrique de volley-ball messieurs, qui s’achève le 30 octobre prochain. Parmi elles, il y a celle du Cameroun, arrivée dans la journée dans la capitale égyptienne, après un peu plus deux semaines de stage à Maribor (Slovénie). C’est un groupe prêt qui a foulé le sol de la capitale égyptienne, comme le soutient l’entraîneur national, Blaise Re-Niof Mayam. Sem Ndolemngombai et ses coéquipiers seront donc jugés au pied du mur cairote dès demain. Le stage bloqué de Slovénie aura constitué des retrouvailles pour un groupe dont le dernier rassemblement remonte au dernier Championnat d’Afrique en 2015. Toujours en Egypte. Même s’il y a deux ans, les Camerounais n’avaient pas pu se qualifier pour les demi-finales. Pourtant, en 2013, ils avaient perdu au match de classement et en 2011, ils s’étaient inclinés en finale face à l’Egypte. En dehors du tenant du titre, qui est aussi le pays organisateur, la Tunisie, le Cameroun et l’Algérie se sont qualifiés grâce à leurs différentes positions au classement de la Fédération internationale de volley-ball (Fivb). Donc, au regard de celui-ci, on peut penser qu’au pire des cas, le Cameroun devrait disputer le match de classement du tournoi. Et au mieux, pourquoi pas, terminer à la première marche du podium, comme les dames il y a une semaine ? On attendra la réunion technique de ce soir pour connaître les adversaires du premier tour. Le Cameroun a été sacré champion d’Afrique à deux reprises : 1989 et 2001. L’adage de jamais deux sans trois pourra-t-il se confirmer avec les poulains de Blaise Re-Niof Mayam ? Il y a un vécu du groupe. Ils jouent ensemble pour la plupart depuis plusieurs années. Il y a aussi l’expérience, la plupart des joueurs sont professionnels. Il y a également le retour en sélection de Jean Patrice Ndaki Mboulle, qui avait pris il y a quelques temps sa retraite internationale. Sans oublier la présence sur le banc de touche d’un coach qu’ils connaissent bien. Parmi les autres pays participants figurent le Botswana, le Cap Vert, le Congo, le Ghana, le Kenya, la Libye, le Maroc, le Niger, le Nigeria, la République démocratique du Congo (Rdc), le Rwanda, le Tchad et la Zambie, qui ont décroché leurs ticket à l’issue des tournois zonaux. A la fin de la compétition continentale, les trois premiers se qualifieront pour le Championnat du monde qui se sera co-organisé par l’Italie et la Bulgarie, du 10 au 30 septembre 2018.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps