Sports

Gymnastique: opération de charme au Cameroun

Le Comité exécutif de la Fédération internationale de ce sport a tenu ses travaux à Yaoundé ce week-end.

Un fait inhabituel s’est produit hier au Cameroun en particulier et sur le continent  africain en général : la réunion du Comité exécutif de la Fédération internationale de gymnastique a eu lieu dans la capitale camerounaise. A cet effet, son président, le Japonais Morinari Watanabe est arrivé jeudi soir, deux jours avant les autres membres dudit comité. Un temps qu’il a mis à profit en se rendant vendredi matin au Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc).

Morinari Watanabe a été reçu par Louis Majore Timba, vice-président du Cnosc. « Nous avons appris que depuis votre élection [Ndlr. Début d’année 2017], vous avez décidé de vous appesantir sur l’Afrique », déclare d’entame le vice-président. Il est fort aise dans cette déclaration, puisque c’est une discipline sportive suivie de près par le Cnosc. D’ailleurs, depuis la création des Jeux nationaux appelés « Dixiades », la gymnastique fait partie des disciplines retenues.

Une dizaine de projets africains dont celui du Cameroun ont retenu l’attention du bureau directeur de la Fédération internationale de gymnastique. « Il faut que la gymnastique progresse en Afrique. Que ce continent soit fort. C’est le plus important et le plus motivant. Nous allons notamment élaborer les stratégies pour le développement de ce sport ici. J’espère surtout que le Cameroun gagnera des médailles aux Jeux olympiques», espère Morinari Watanabe. Pour le président de la Fédération camerounaise de gymnastique, Emmanuel Awoumou : « Nous avons dû travailler dur pour retenir l’attention de la Fédération internationale alors que nous n’avons pas d’infrastructures, ni de matériel de travail. C’est une visite prometteuse ».

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps