Import: Du bon usage des exonérations

Les administrations de la Cemac en formation pour quatre jours à Douala depuis lundi.

Un séminaire de quatre jours des services douaniers des pays de la Communauté économique et monétaire  de l’Afrique centrale (Cemac) s’est ouvert ce lundi 26 septembre à Douala. Il s’agit pour Gilles Parent, du Fonds monétaire international (FMI), et d’autres experts, de travailler avec les délégations des-membres de la zone Cemac au renforcement de la gestion des exonérations douanières à l’importation.

Il est également question de s’entendre sur un registre intégré de gestion des risques entourant  la fiscalité, de mettre sur pied un système de codification des exonérations uniformes dans tous les pays de la zone Cemac et enfin, de créer une base de données de gestion rationnelle et structurée  des exonérations douanières. Nken Kome, chef de la division des Requêtes et du Contentieux à la direction générale des douanes explique : « Ce que nous attendons de ce séminaire c’est la maîtrise des exonérations dans les pays de la Cemac. Il faut que cela se fasse dans les règles de l’art pour éviter les abus ».

Les exonérations douanières sont un outil mis sur pied pour la facilitation des investissements à caractère public, les Grandes Réalisations de l’Etat, etc. En outre, elles servent à soutenir le développement des secteurs économiques publics et privés. Mais, on  note des déperditions de recettes  dans  la gestion  de cette mesure de stimulation  de l’économie. Les marchandises exonérées sont parfois détournées de leur usage initia

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie