John Durel: le designer des visages

A 23 ans, il est l’un des maquilleurs professionnels les plus sollicités de l’univers de la mode au Cameroun. 

« Beauty Studio », son cocon. Entouré de ses produits cosmétiques dans son antre situé au quartier Titi Garage à Yaoundé, John Durel     a des doigts de fée. Il n’a que 23 ans, mais ce professionnel du make-up est l’une des valeurs sûres de son domaine. Dans les défilés de mode, mariages, shootings photos, spectacles et clips vidéo des stars les plus célèbres de la musique camerounaise, il est fier d’imposer sa touche. Dessinateur peintre à son adolescence, John Durel a un jour l’idée de transposer son art des toiles aux visages. « J’ai commencé en tant qu’artiste peintre, et parallèlement j’étais intéressé par les métiers de la mode. J’ai assisté à quelques défilés étant petit. Pour moi, les tablettes de phares à paupières étaient comme les tablettes d’aquarelles », dit-il. Il commence à s’exercer sur des amies proches. 
Le désir d’aller plus loin, de maîtriser les normes, devient plus fort. Alors John Durel s’envole pour Dubaï. « Je suis revenu meilleur », assure-t-il. Pour lui, le maquillage, en plus d’être l’art de sublimer un visage, cache en dessous un esprit inépuisé de créativité. Il aime être face à des défis constants. « Aucun visage ne ressemble à un autre. Il faut définir à chaque fois quel type de maquillage est adapté, pour quels traits, quelle morphologie », explique-t-il. Il crée « Beauty Studio » pour gérer l’ampleur de sa clientèle de plus en plus grande. Il finance tout lui-même. Il lui fallait aussi un espace approprié pour s’exprimer. Et malgré son jeune âge, John Durel se lance déjà dans la formation. 
Son objectif premier : s’entourer d’une équipe professionnelle. Coiffeurs, esthéticiennes, assistantes maquilleurs... Il rôde son petit monde. Au-delà de tous les couloirs qu’il embrasse, rien ne le ravit plus que de sublimer une mariée. « Je suis content de participer à son bonheur. Au-delà du cachet, sa joie, il n’y a rien de plus beau », confie-t-il. L’avenir pour John Durel, c’est d’être le représentant d’une marque camerounaise de make-up, magnifier les célébrités de la mode internationale en travaillant avec les plus grands stylistes de la planète. Pourquoi ne pas créer sa propre ligne de produits cosmétiques, adaptée aux peaux noires et métissées ? Il en rêve aussi. Make-up designer de génie, John Durel se sert de réseaux sociaux comme Instagram et Facebook pour se faire de la publicité. Autre corde à son arc, la photographie. 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie