Sports

« La première division est un autre challenge

Roger Noah, président d’As Fortuna.

Dix-ans après sa création, le club évoluera la saison prochaine en division supérieure. Etes-vous satisfait ?

Je suis un président honoré parce que de ces jeunes que j’accompagne depuis des années, certains sont là depuis cinq ans. Une génération est ainsi promue. C’est notre modeste contribution pour continuer à bâtir l’édifice du football camerounais. A la suite des joueurs comme Zambo Anguissa, Anatole Abang, on a continué à apprendre aux autres qu’on peut avoir le football comme activité principale pour gagner son pain.

Quelles sont vos ambitions en MTN Elite One ?

La première division étant un nouveau challenge, il serait aventurier de spéculer là-dessus. Je suis un président de club avisé. Je sais que c’est un championnat suffisamment relevé, qui a d’autres enjeux. Pour cela, depuis la fin de la saison, nous envisageons prendre deux à trois semaines de repos pour réfléchir avec le staff sur comment le club fonctionnera en MTN Elite One et voir ainsi comment donner une orientation à la nouvelle saison.

Allez-vous recruter de nouveaux joueurs ?

Naturellement, c’est un nouveau championnat, qui impose de nouvelles règles. Il faut prendre d’autres dispositions. On devra renforcer à tous les niveaux : managérial, administratif, encadrement technique, etc. Comme vous l’avez constaté, en majorité, ce ne sont que des jeunes. Le championnat de première division est une autre réalité. Ce n’est pas comme on prépare un match contre Etoa Meki qu’on prépare un match contre Ums de Loum ou Coton Sport de Garoua. La première source de motivation est de recruter de joueurs de qualité, qui peuvent accompagner la structure dans ses actions. On ne part pas en MTN Elite One pour participer, mais bien pour jouer.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps