Patrimoine: le peuple guidar en communion

La première édition de leur festival s’est déroulée du 3 au 5 novembre dans le Nord.

 

Des peuples guidar du Cameroun et du Tchad ensemble pour célébrer leur patrimoine. La raison de se rassembler est née de la première édition du festival culturel Guidar, avec pour slogan « Un peuple, une culture ». Du 3 au 5 novembre dernier, ont assisté aux célébrations : les Guidar des deux pays voisins, les populations du Mayo-Louti, les amoureux et défenseurs de la culture, les autorités administratives et municipales du Mayo-Louti, les chefs traditionnels du pays guidar, les invités des associations sœurs. Le festival culturel dénommé « Guma-Festival culturel Guidar » organisé par l’association GUMA-ASPROCG, vise la sauvegarde et la promotion de la culture guidar.
Occasion de vendre et de présenter aux visiteurs des sites de prestige comme la mairie de Guider, foyer culturel Moussa Siraï, les chefferies guidar (mini-festivals pour la sélection des groupes de danse et des exposants). L’événement a donné à voir, à travers des expositions d’objets d’art, la dégustation de mets, la présentation de concessions type-guidar, des prestations de chants et danses traditionnels par des artistes-musiciens locaux, des conférences-débats. Le peuple guidar occupe une grande partie du département du Mayo-Louti avec pour chef-lieu Guider (région du Nord) au Cameroun et la région du Mayo-Kebbi Ouest, au Tchad. L’association GUMA-ASPROCG créée en 2009, se bat d’une part contre les menaces qui pèsent sur la culture guidar, et d’autre part pour sa promotion. Entre autres la sauvegarde de sa langue, le « ma kada », et ses danses spectaculaires.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie