Yaoundé: les personnes âgées aux petits soins

Des dépistages gratuits de l’hypertension et du diabète organisés à leur intention depuis le 27 septembre dernier par le ministère des Affaires sociales.

Démarche pas très rassurante, Augustin Joseph Endougou Ntollo, 71 ans, arrive au Centre national de réhabilitation des personnes handicapées, cardinal Paul Emile Leger (CNRPH). Le physique a pris un coup, tous les cheveux ont blanchi, mais l’homme est cohérent. « J’ai des douleurs un peu partout mais la plus importante, c’est le nerf sciatique qui me dérange », explique-t-il. Premier patient de ce jeudi 29 septembre, il est directement admis en salle de consultation. Le septuagénaire n’a pas encore fini avec le médecin, qu’une autre « maman » fait sont entrée. Vêtue d’un « kaba » noir accompagné d’un foulard de la même couleur, elle n’a pas l’air en forme. « Je ne peux même pas citer mes maladies. Tellement elles sont nombreuses. D’abord, j’ai mal au bras. Une motocyclette m’a renversé récemment. Ensuite, il y a le dos, les yeux et régulièrement j’ai des vertiges », relate Thérèse Biloa Manga, 74 ans. Ces deux patients saluent l’initiative du ministère des Affaires sociales et souhaitent que la prise en charge ne s’arrête pas qu’au dépistage. « Nous avons besoin de médicaments. Pas seulement avant la fête, mais tout le temps. Nous souffrons », confie notre interlocutrice.
Comme l’explique Dr Liliane Mboumtou Mbélé, médecin généraliste au Centre, c’est depuis le 27 septembre dernier qu’ils sont aux côtés des personnes âgées. En dehors des consultations générales, elles ont droit au dépistage gratuit de l’hypertension et du diabète. Un duo qui perturbe  les personnes du troisième âge. L’opération n’a pas été très courue mais le Centre a jusqu’à hier, jeudi matin, reçu près de 20 patients. Certains trimballaient l’hypertension depuis un bout et d’autre pas. Les malades ont été mis sous traitement et tous ont reçu une bonne dose de conseils. « Nous leur avons demandé de ne plus manger trop salé ou trop sucré. Nous leur avons aussi conseillé de consommer beaucoup de légumes, de respecter le traitement et de faire un peu de sport si c’est possible », ajoute Dr Liliane Mboumtou Mbélé. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie