Société

Tribunal d’Ekounou: Ndema Elongue aux commandes

 L’audience solennelle d’installation du nouveau président de ce tribunal de première instance a eu lieu vendredi à Yaoundé.

 

C’est un magistrat de 4e grade pétri d’expérience qui prend les rênes du Tribunal de première instance de Yaoundé-Ekounou. Nommé le 7 juin dernier par le président de la République, Paul Biya, Lambert Max Ndema Elongue a été installé dans ses nouvelles fonctions vendredi dernier, par présidente de la Cour d’Appel du Centre, Mme Cunégonde Ngoty. C’était en présence des grands corps de la magistrature camerounaise, des autorités administratives et de nombreux amis et connaissances.
Ce tribunal couvrant les arrondissements de Yaoundé IV et V avec plus d'un million d'habitants,  Jean Fils Ntamag, procureur général près la Cour d’Appel du Centre a été très clair lors de ses réquisitions. Il a invité le nouveau président à combattre sans faiblesse les atteintes à l'honneur et à la considération des populations. En veillant à punir ceux qui font de ces atteintes une occupation.  Le président du tribunal a aussi été appelé à éviter de se faire manipuler ou de prendre partie. Il doit conserver sa neutralité et son indépendance en toute circonstance. La célérité dans le traitement des procédures, notamment celles concernant les personnes en détention, lui a également été recommandée. « Je vous invite à ouvrir vos portes aux justiciables», a martelé le magistrat hors hiérarchie. La présidente de la Cour d’Appel du Centre a quant à elle, appelé le nouveau président à entretenir une collaboration sans faille avec les représentants du ministère public, et à veiller à ce que les droits de tous soient respectés dans cette juridiction.
Avant Yaoundé, Lambert Max Ndema Elongue, 52 ans, marié et père de quatre enfants, était procureur de la République près les tribunaux de première instance de Bandjoun et de grande instance du Koung-Khi.  A peine installé, le promu a indiqué : « La priorité sera accordée à la lutte contre la corruption, aux lenteurs judiciaires. Nous allons faire de cette lutte notre cheval de bataille ». Il a également eu une pensée pour ceux qui ont permis qu’il soit à ce poste. « Je rends grâce au Seigneur et j’exprime toute ma gratitude au président de la République, Paul Biya, président du Conseil supérieur de la magistrature qui a porté sa haute confiance sur ma modeste personne. Je compte sur la collaboration des uns et des autres afin qu’ensemble, nous puissions accomplir cette noble mission», a-t-il souhaité. Ndema Elongue remplace à ce poste Hermenegilde Mengang nommée vice-présidente de la Cour d’Appel du Centre.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps