CIRCB: le satisfecit du Conseil scientifique

 L’évaluation du rapport d'activités 2017, entre autres sujets au menu des assises de cet organe consultatif du Centre international de référence Chantal Biya.

 

A l'intérieur du bel édifice du Centre international de référence Chantal Biya au quartier Melen Yaoundé,  les équipes du Pr. Alexis Ndjolo abattent un travail de fourmi pour améliorer la qualité des soins et services destinés aux personnes infectées et affectées par le VIH.  L'année 2017, qui rentre bientôt en gare fait partie de celles durant lesquelles, le Centre a particulièrement mouillé le maillot, ceci de l'avis du Pr. Carlo Federico Perno, président du Conseil scientifique.
Vendredi, au sortir des assises de la 8è session ordinaire de cet organe consultatif du Centre,  ce dernier a déclaré que « les activités se passent très bien au Centre et d’importants résultats ont été enregistrés cette année». Pour cette dernière session de l'année,  les membres de ce comité restreint avaient à examiner le rapport d'activités 2017, le projet de performance 2018 mais aussi les dossiers de changements de grade,  entre autres. « C’était un Conseil très riche. Nous voulons connaître ce qui marche», a confié le Pr. Carlo Federico Perno.
Et en ce qui concerne la recherche sur un vaccin contre le sida, le président du Conseil scientifique a tenu à rassurer. « La découverte du vaccin  contre le sida n’avance pas également au niveau mondial. Ce n’est pas une affaire du CIRCB. Les investigations continuent aux Etats-unis,  en Europe et dans d’autres pays. Nous n’avons pas encore de candidats sérieux. Sachez qu'au CIRCB, beaucoup a déjà été fait», a conclu le président du Conseil scientifique.  Ce qui n'est pour le directeur du CIRCB que des motifs de satisfaction. « Les membres du Conseil scientifique ont apprécié positivement le travail qui se fait au Centre. Ils ont aussi apporté des remarques constructives pour l'amélioration des travaux en cours. Ils ont proposé que certaines activités soient transformées en projets. Notamment le suivi des enfants nés de mères séropositives», a-t-il fait savoir.
Le Conseil scientifique a en effet pour rôle, d’approuver les grands axes de recherche et d’enseignement du CIRCB et d'évaluer l’activité scientifique du Centre. L’instance se réunit deux fois par an. Les assises de vendredi étaient ainsi les dernières de l’année 2017.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category