Nécrologie: Le Pr. Monekosso n’est plus

 L’ancien ministre de la Santé et directeur de l’OMS Afrique est décédé dans la nuit de samedi à dimanche à Douala, à 89 ans.

 

Le Pr Gottlieb Lobe Monekosso n’est plus. Le professeur émérite de médecine, ancien ministre de la Santé publique du Cameroun et, avant cela, directeur régional Afrique de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), est mort dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 novembre 2017 à Douala, de suites de maladie. Une source familiale approchée par CT indique qu’il a été interné pendant environ un mois à l’hôpital général de Douala, où il a finalement rendu l’âme, emporté par un problème respiratoire.
« Le Pr Monekosso partageait désormais son temps entre Dibombari, dont il était natif, Douala et Buea », explique notre source, qui ajoute que le disparu avait une préférence pour le chef-lieu de la région du Sud-Ouest, « où il avait acquis une résidence et profitait des hauteurs fraîches du Mont Cameroun ».
Ministre de la Santé publique de décembre 1997 à mars 2000, le Pr Monekosso laisse à la postérité le tracé d’une carrière exceptionnelle. On retiendra entre autres choses de son parcours professionnel, qu’il a œuvré à la création de trois écoles de médecine en Afrique : le Cuss à Yaoundé, dont il fut directeur, l’école de médecine de Lagos, au Nigeria, et l’école de médecine de la Makerere University en Ouganda. Le médecin et chercheur aura également été distingué par la couronne d’Angleterre, à travers la Royale Society for Public Health qui lui a décerné la Queen’s Elisabeth Gold Medal, pour l’ensemble de son œuvre pour la santé.
Engagé en politique dans les rangs du Rdpc, Gottlieb Lobe Monekosso assumait aussi des charges au plan traditionnel. Il laisse une veuve et de nombreux descendants.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category