Festi-Bikutsi: le bal est ouvert

 La 19e édition du grand rendez-vous des musiques bantoues a été lancé hier à Yaoundé.

En 23 années d’existence et 19 éditions, le calendrier des festivals ne s’est pas lassé du Festi-Bikutsi. L’ambition de valoriser les rythmes traditionnels et de créer l’engouement du public-jeune pour les rythmes et productions locales reste au goût du jour.

Le festival international des musiques bantoues est même devenu ces dernières années, l’un des immanquables rendez-vous musicaux de la capitale. Son temple, le Club Eneo, nouvelle appellation du Camp Sonel Essos à Yaoundé, accueille depuis hier les activités de la 19e édition.

C’est logiquement là que se tiendra jeudi prochain, la cérémonie d’ouverture.

René Ayina, promoteur du festival, avait annoncé la couleur de cette rencontre 2017, le 31 octobre dernier au cours d’une conférence de presse. Le thème « Musique et tolérance » en toile de fond, mais surtout en avant, deux icônes du bikutsi. Aloa Javis et Beti Joseph. Des grands noms du rythme se bousculent aux portes de ce 19e Festi-Bikutsi.

La programmation annonce pour les spectacles de jeudi, vendredi et samedi, des artistes comme Eboué Chaleur, Majoie Ayi, Govinal, Le Doux Marcellin, Tonton Ebogo, Richard Amougou, Nkodo Si Tony, et pour la jeune génération, Taty Eyong, parmi d’autres.

Le prix Découverte Festi-bikutsi, pour repérer les futures icônes du bikutsi, est aussi de retour. Dans le jury, on retrouve entre autres Billy Ngoman, François Bingono Bingono, et Adah Akenji. Ce dernier, représente d’ailleurs la société « amusic », qui a promis d’accompagner les heureux gagnants avec la production de leurs vidéogrammes.

Un cadeau offert uniquement aux deux premiers lauréats du concours. La jeunesse continue d’être un point majeur du festival. En plus du prix Découverte qui connaîtra son point culminant mercredi prochain avec la finale, des activités comme un atelier sur l’auto promotion d’un jeune artiste.

Le public pourra également découvrir des articulations annexes comme une exposition, des conférences-débats, et l’innovation cette année, avec le projet « Sons et thérapie », ou comment soigner les maux par la musique.

Le 25 novembre, cette 19e édition du Festi-Bikutsi s’éteindra avec la remise des trophées aux artistes. « Save the date » pour connaître, les meilleurs artistes bikutsi de l’année 2017.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie