Sports

Coupe du Cameroun: Ums, au petit trot

 L’équipe de Loum est à pied d’œuvre alors que la fièvre de la finale monte.

 

 

L’Union des mouvements sportifs (Ums) de Loum, finaliste pour la deuxième fois de son histoire de la coupe du Cameroun de football, peaufine sa préparation dans son fief du Moungo, région du Littoral. Au menu, 11 séances d’entraînement par semaine. Avec des jours de deux séances, et d’autres d’une seule séance. La semaine d’avant, juste après la victoire en demi-finale contre Yong Sport Academy, le staff a mis l’accent sur la récupération.
La deuxième semaine, qui a débuté le 13 novembre, est un peu plus intensive, car elle consiste au renforcement de la masse musculaire et au rappel des forces. Le coach, Guy Bertin Djiepnang a expliqué à CT qu’il s’agit de maintenir le muscle en vie pour le jour de la finale. « Sept jours sans travail, le muscle s’atrophie. Il est donc question de préparer le muscle à subir l’intensité du match ». Dès la semaine prochaine, le staff  compte monter en puissance. L’équipe est déjà à yaoundé pour la suite de la préparation.
Mardi 14 novembre 2017, dès 8h, le staff technique était présent au stade municipal de Loum avec plus de la moitié des joueurs. Deux tours de terrain au petit trot, des étirements, jeux de corps, séance de tirs au but, etc. Aux environs de 9h, la séance s’est achevée et le rendez-vous est pris pour l’après-midi. Quelques supporters dans les gradins assistent, comme d’habitude, à la séance de ce mardi matin.
Cependant, un petit malaise s’est fait sentir. Les joueurs n’étaient pas tous présents à l’entraînement et certains ont refusé de répondre aux questions des journalistes venus assister à cette séance. De source bien introduite, il y aurait eu des promesses faites par le staff dirigeant lors des demi-finales, qui n’ont pas été respectées. Mais pour ramener la sérénité au sein du groupe, le problème des salaires et de primes a été réglé entre-temps. Et désormais, tous les sociétaires d’Ums de Loum sont tournés vers le même objectif : jouer la coupe du Cameroun devant le premier sportif camerounais et se faire remarquer. Mais surtout, remporter une deuxième coupe après celle de 2015.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps