Médecine: le prix Nobel à Yoshinori Ohsumi

Le biologiste japonais a convaincu le comité lundi dernier par  ses travaux sur  « l'autophagie. »

C’est depuis lundi dernier que  le prix Nobel de médecine et physiologie 2016 a été attribué par le comité éponyme au biologiste Yoshinori Ohsumi pour ses travaux sur « l'autophagie. » Il s’agit du mécanisme par lequel une cellule s’autodétruit pour protéger l’organisme. Les découvertes du chercheur sur les fondements génétiques de ce phénomène, impliqué dans des maladies comme le cancer et les maladies neurologiques, comme Parkinson et Alzheimer, ont ouvert de nouvelles pistes pour de futurs traitements possibles. 
D’après le jury Nobel, les recherches de Yoshinori Ohsumi sont cruciales. Elles permettent   de mieux comprendre le renouvellement des cellules et la réponse du corps à la faim et aux infections. Yoshinori Ohsumi, né à Fukuoka est âgé de 71 ans. Il a obtenu son doctorat en 1964 à l'université de Tokyo. Après trois ans à l'université Rockefeller de New York, il est revenu à Tokyo pour créer son propre laboratoire. Depuis 2009, il est professeur à l'Institut de technologie de la capitale nippone. Le lauréat succède à William C. Campbell, Satoshi ?mura et Youyou Tu, récompensés en 2015 pour leurs travaux sur un ver parasite et le paludisme.
La semaine de ces récompenses s’est poursuivie mardi avec la remise du prix Nobel de physique à trois Britanniques travaillant sur les « transitions de phases topologiques de la matière ». Il s’agit de David Thouless, Duncan Haldane et Michael Kosterlitz. Il faudra attendre vendredi 7 et lundi 13 octobre prochains pour connaître respectivement les heureux récipiendaires des Nobel de la paix et de la littérature, les deux récompenses les plus commentées.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie