Economie

Fusion des zones économiques de l’Afrique Centrale: nouveau pas décisif

Des résolutions ont été adoptées au terme de la 4e réunion du Comité de pilotage de la rationalisation des communautés économiques régionales tenue du 23 au 27 novembre dernier.

L’objectif n’a pas changé. La création d’une communauté économique régionale unique en Afrique centrale. Dans le communiqué final qui a sanctionné les travaux de la 4e réunion du Comité de pilotage de la rationalisation des communautés économiques régionales qui a été présenté lundi au Premier ministre, chef du gouvernement, il est demandé aux membres du Copil/Cer-Ac de rester fixés sur cet objectif.

D’autres recommandations ont été formulées à l’issue de cette rencontre qui a regroupé des représentants des pays membres des trois communautés économiques de la sous-région Afrique centrale notamment la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac), la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) et la Communauté économique des pays des grands lacs (Cepgl).

Parlant de l’étude sur le rapprochement institutionnel de ces communautés, les membres du comité ont apprécié l’avancement de l’étude. Les Etats et le Cer ont deux mois pour soumettre au secrétariat technique du Copil/Cer, leurs commentaires éventuels sur les termes de référence et le rapport provisoire de l’étude.

Sur la question de l’harmonisation des instruments de libre-échange pour l’unification des zones de libre-échange de la Ceeac et de la Cemac, les membres du Copil/Cer-Ac ont adopté le projet de décision conjointe portant harmonisation des quatre instruments de la zone de libre-échange Ceeac-Cemac.

Il s’agit notamment du certificat d’origine Ceeac-Cemac, du dossier d’agrément au tarif préférentiel des deux communautés, du formulaire de vérification de l’origine des produits et du schéma type d’agrément aux tarifs préférentiels Ceeac-Cemac. A ce sujet justement, il est prescrit plus de célérité dans le traitement des dossiers d’agrément au tarif préférentiel Ceeac-Cemac mais aussi que les Etats de la sous-région appliquent les instruments harmonisés.

Il était également question de la libre circulation des personnes au cours des échanges. En se félicitant des avancées réalisées dans ce domaine au sein de la Cemac, le comité a souhaité que ladite note soit transmise au comité technique sur la libre circulation des personnes et les questions sécuritaires pour des propositions sur «la faisabilité de l’élargissement des acquis obtenus par la Cemac dans ce domaine à toute l’Afrique centrale», peut-on lire dans le communiqué final.

Une motion de remerciements a été adressée au président de la République, Paul Biya, par ailleurs président dédié à la rationalisation. Rendez-vous a été pris dans deux ans pour l’évaluation des résolutions prises.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps