Economie

Energie solaire: grand intérêt, timide consommation

 Les lampes et autres outils fonctionnant à base de cette source d’énergie sont très peu visibles en grande surface malgré la demande grandissante autour de ces produits.

Après un tour dans quelques magasins et autres grandes surfaces de Yaoundé, on aperçoit juste quelques spécimens de lampes domestiques à éclairage solaire. Dans les boutiques spécialisées dans la vente de luminaires, ces équipements sont très peu visibles.

Seuls quelques propriétaires essayent de proposer des mini kits constitués de lampes et d’ampoules qui proviennent généralement de la Chine et du Canada. Il faut débourser environ 35 000 F pour en acquérir.

Les marchands ambulants quant à eux, proposent des calculatrices et autres chargeurs de téléphones équipés de plaques solaires. Leurs prix oscillent entre 5 000 F et un plus de 20 000 F.

La faible offre d’équipements à énergie solaire s’explique par leur coût assez onéreux : « ces équipements coûtent encore très cher », explique Marco Kimby, un commerçant.

 Et d’ajouter : « les clients en demandent pourtant de plus en plus, mais les distributeurs ne nous en proposent pas assez pour tout le monde. Je n’arrive pas à satisfaire toutes les demandes ».

En effet, l’énergie solaire est très sollicitée par les ménages et les grandes entreprises. Les rues sont inondées de réverbères alimentés au solaire. A côté des petits vendeurs, heureusement, on assiste à l’éclosion de sociétés spécialisées dans l’installation des équipements alimentés au solaire.

Comme c’est le cas d’une structure de la ville qui propose des branchements de générateurs et autres appareils électroménagers comme les climatiseurs alimentés au solaire. La structure propose aussi des services comme l’alimentation des chantiers de travaux publics.

Mais l’accès à ce type de prestation est assez cher. Il faut par exemple prévoir entre deux et cinq millions de F pour l’équipement des maisons et un peu plus de 20 millions pour celle de grandes infrastructures, dépendamment de la quantité  et de la variété d’équipements à alimenter.

L’expression énergie solaire est de plus en plus répandue dans les médias où les annonceurs et autres entreprises ne tarissent pas d’éloges envers ce qui est considéré comme  une source d’énergie renouvelable.

A en croire les pouvoirs publics, elle constitue une solution alternative aux problèmes de coupures d’énergie électrique récurrents dans notre pays.

En effet, une étude menée en 2016 dans 19 pays africains révèle qu’une bonne partie des populations, soit 250 millions de personnes, n’a toujours pas accès à l’électricité. Et la quasi-totalité vit en milieu rural, loin des extensions aux réseaux électriques classiques.

Par la force des diverses campagnes de promotion, les appareils et autres outils fonctionnant à base de l’énergie solaire sont devenus la nouvelle coqueluche des consommateurs qui font face aux coupures électriques ou à l’absence totale d’électrisé.

Seulement, ces équipements tardent à s’imposer dans l’espace commercial.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps